Queue-de-cheval (anatomie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Queue de cheval.
image illustrant les neurosciences image illustrant l’anatomie image illustrant la médecine
Cet article est une ébauche concernant les neurosciences, l’anatomie et la médecine.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (novembre 2009).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Human caudal spinal cord anterior view description.jpg

La queue-de-cheval (du lat. cauda equina) est un faisceau de cordons nerveux visible dans la zone inférieure de la colonne vertébrale, qui marque la « fin » du tube neural, au niveau de la seconde vertèbre lombaire L2, à partir de laquelle on pratique la ponction lombaire

Elle est constituée de nerfs de la moelle épinière, qui se trouvent vers les vertèbres :

lombaires ;
sacrées ;
coccygiennes.

La compression de cette zone provoque le syndrome de la queue-de-cheval, dont les symptômes sont variables en fonction de la gravite de la compression : sciatique uni ou bilaterale (selon l'uni ou bilateralite de la compresssion), paraplégie périphérique, atrophie des muscles et incontinence anale et vesicale.

Les formes graves de ce syndrome se traitent par neurochirurgie.

Références[modifier | modifier le code]

  • Le Petit Larousse de la médecine