Cui Shu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Dans ce nom, le nom de famille, Cui, précède le nom personnel.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cui.
Cui Shu
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Autres informations
Domaine
Religion

Cui Shu (chinois 崔述), né en 1740, mort en 1816, est un historien chinois, auteur du Kaoxin lu (Notes pour une lecture critique et véridique).

Dans son Kaoxin lu, Cui Shu entreprend une critique systématique de toutes les interprétations traditionnelles relatives aux Classiques. Il s'est notamment attaché à étudier les figures mythiques de l'antiquité, tels Yao, Shun ou Yu le Grand d'un point de vue historique, et non hagiographique. Méconnu de son vivant, il est tiré de l'oubli dans les années 1920-1930 par des historiens antitraditionnalistes, tels Gu Jiegang ou Hu Shi dans leur ouvrage Critiques sur l'histoire ancienne (Gushi bian)[1].

Cui Shu a passé plus de trente ans à rédiger son ouvrage, qui comprend douze traités[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Anne Cheng, Histoire de la pensée chinoise, Le Seuil, Points essais, 1997, p. 600.
  2. Diény 1994, p. 173.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-Pierre Diény, « Les années d’apprentissage de Cui Shu », Études chinoises, numéro 13-1, 1994. [lire en ligne]