Crazy Town

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir CXT.
Crazy Town
Description de cette image, également commentée ci-après

CXT, sur scène en Allemagne, en 2000.

Informations générales
Surnom CXT
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre musical Rock alternatif, nu metal, metal alternatif, rap rock
Années actives 19952003, depuis 2007
Labels Columbia Records
Composition du groupe
Membres Bret Mazur
Seth Binzer
Kraig Tyler
Kyle Hollinger
Doug Miller
Anthony Valli
Anciens membres Adam Goldstein
James Bradley Jr.
Rust Epique

Crazy Town, aussi connu sous le nom de CXT, est un groupe de rap rock américain, originaire de Los Angeles, en Californie. Le groupe est mieux connu pour son single, Butterfly, classé au Billboard Hot 100. En groupe, les membres comptent deux albums studio albums, The Gift of Game et Darkhorse. Leur troisième album The Brimstone Sluggers est prévu pour le 28 août 2015.

Biographie[modifier | modifier le code]

Mazur et Binzer, surnommés Epic et Shifty Shellshock, respectivement, commencent à collaborer sous le nom de The Brimstone Sluggers en 1995 à Los Angeles, Californie, avec Adam Bravin (alias DJ Adam 12) prédécesseur de DJ AM. Cependant, ils ne comptent rien publier à cette période[1]. En début 1999, Rust Epique, James Bradley Jr. (alias JBJ)., Doug Miller, Adam Goldstein (alias DJ AM), et Antonio Lorenzo « Trouble » Valli se joignent au groupe. Leur premier album, The Gift of Game, est publié en novembre 1999, quelques années après les enregistrements.

The Gift of Game et Butterfly (1999–2001)[modifier | modifier le code]

La sortie de The Gift of Game est suivie par une tournée en soutien aux Red Hot Chili Peppers. Le guitariste Rust Epique quitte le groupe tandis que l'album est plein milieu du mixage, et Crazy Town est rejoint par Kraig Tyler peu après. Les deux premiers singles extraits de The Gift of Game, Toxic et Darkside, sont publiés mais n'atteignent pas les classements[2].

En 2000, Crazy Town est signé pour participer à l'Ozzfest, cependant, ils sont forcé d'annuler après l'arrestation de Binzer pour avoir brisé une fenêtre à coups de chaise lorsqu'il était ivre[1],[3]. Crazy Town publie ensuite son troisième single en 2001, Butterfly (qui utilise Pretty Little Ditty des Red Hot Chili Peppers). Il se classe premier du Billboard Hot 100. Soundscan Nielsen rapporte 100 000 exemplaires vendus de The Gift of Game avant la publication de Butterfly ; après Butterfly, il atteint la première place des ventes avec 1,5 million d'exemplaires[4]. Crazy Town participe à l'Ozzfest en 2001[5]. Ils sont modérément accueilli, et certains dans le public de l'Ozzfest se moquaient d'eux en les surnommant The Butterfly Boys[6]. Un quatrième single, Revolving Door, est publié et modérément vendu. En 2001, Crazy Town fait une brève apparition dans le clip du titre Bad Boy for Life de P. Diddy, Black Rob et Mark Curry.

Darkhorse et pause (2001–2007)[modifier | modifier le code]

Leur deuxième album, Darkhorse, est produit par Howard Benson et publié le [7]. Benson s'inspire d'un style plus orienté rock. Avant l'enregistrement de l'album, le batteur James Bradley, Jr. quitte le groupe, et est remplacé par Kyle Hollinger. L'album est accueilli modérément dans le marché, et compte que deux singles : Drowning, un petit succès aux États-Unis, au Royaume-Uni, en Autriche et en Allemagne, et Hurt You So Bad qui n'atteint aucun classement. Peu après Darkhorse, le groupe se sépare en 2003, citant notamment la pression exercée par leur label pour une suite de Butterfly[2].

Pendant l'inactivité de Crazy Town, Bret Mazur forme The Pharmacy, une société d'enregistrement. Peu après avoir quitté Crazy Town, Rust Epique forme un groupe sous le nom de pre)Thing. Il succombe d'une crise cardiaque peu après la publication de leur premier album 22nd Century Lifestyle en 2004[8]. Binzer contribue aux parties vocales du single Starry Eyed Surprise de Paul Oakenfold en 2002. Il publie son premier album solo en 2004, Happy Love Sick, sous le nom de Shifty Shellshock. Kraig Tyler se joint au groupe industriel d'Eric Powell, 16Volt.

Réunion (2007-2011)[modifier | modifier le code]

En fin 2007, Crazytown annonce une réunion des anciens membres du groupe pour un nouvel album initialement intitulé Crazy Town is Back, prévu quelque part en 2008[9], bien qu'aucun album de ce type n'est été publié. Le 26 août 2009, Crazy Town joue à Les Deux, à Hollywood, en Californie, ensemble après plus de cinq ans de séparation[10]. Le 28 août 2009, l'ancien membre Adam Goldstein est retrouvé mort à son domicile, ayant succombé des suites d'une overdose médicamenteuse[11],[12]. Le 7 août 2010, Crazy Town joue au festival SRH FEST 2010 en Californie[13]. En 2011, Crazy Town publie une nouvelle chanson, My Place, sur YouTube, et deux nouvelles autres, Hard to Get et Hit That Switch sur Myspace.

The Brimstone Sluggers (depuis 2013)[modifier | modifier le code]

Dans une entrevue effectuée en 2013 avec New Metal 4U, Shifty et Epic annoncent l'actuel enregistrement d'un nouvel album, The Brimstone Sluggers par Crazy Town[14]. Plus tard la même année, Crazy Town lance ses pages Facebook et Twitter[15], et publie la chanson Lemonface en téléchargement gratuit[15]. Le même année encore, trois nouveaux membres se joignent au groupe : le guitariste Ahmad « Deadsie » Alkurabi, le bassiste Nick « Dax » Diiorio, et le batteur Kevin Kapler. À l'été 2014, Crazy Town joue dans quelques festivals en Europe comme Rock am Ring, Rock im Park, et Nova Rock. En mai 2015, Crazy Town joue au Hip Hop Music Fest vol. 1 sans le guitariste Alkurabi. Plus tard, ils confirment le départ d'Alkurabi. Le 24 juin 2015, Crazy Town annonce sur Facebook la publication de l'album The Brimstone Sluggers le 28 août 2015[16].

Style musical[modifier | modifier le code]

Le style musical de Crazy Town est classé sous les genres rap rock[17],[18],[19],[20], rap metal[17],[18],[21], nu metal[22],[23], et rock alternatif[24],[25].

Membres[modifier | modifier le code]

Membres actuels[modifier | modifier le code]

  • Bret « Epic » Mazur – chant, rap, guitare basse, clavier, piano, platines, beatbox (1995–2003 ; depuis 2007)
  • Seth « Shifty » Binzer – rap, chant, (1995–2003 ; depuis 2007)
  • Nick « Dax » Diiorio – guitare basse, chœurs (depuis 2014)
  • Kevin Kapler - batterie, percussions (depuis 2014)

Anciens membres[modifier | modifier le code]

  • Doug « Faydoe Deelay » Miller - guitare basse (1999-2003)
  • Ahmad « Deadsie » Alkurabi – guitare solo (2014–2015)
  • Kraig « Squirrel » Tyler - guitare rythmique, chœurs (2000–2003)
  • Antonio Lorenzo « Trouble » Valli - guitare solo (1999–2003)
  • Charles « Rust Epique » Lopez - guitare (1999–2000 ; décédé en 2004)
  • Adam « DJ AM » Goldstein – platines, samples, programmation, clavier (1999–2000, 2001; décédé en 2009)
  • Adam « DJ Adam 12 » Bravin - platines, samples, programmation, clavier (1995–1996)
  • Kyle Hollinger - batterie, percussions (2001-2003)
  • James « JBJ » Bradley Jr. – batterie, percussions (1999–2001)

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Gavin Edwards, « Q&A: Shifty Shellshock of Crazy Town », Rolling Stone, no 864,‎ , page 35.
  2. a et b (en) Gil Kaufman, « Where Ya Been?: City High Drop Out, Crazy Town Stop The Insanity », MTV News,‎ (consulté le 28 mai 2014).
  3. Tina Johnson, « Crazy Town Leaves Ozzfest After Arrest », MTV News,‎ (consulté le 28 mai 2014).
  4. (en) Barry Jeckell, « News on Crazy Town, Nelly, NY Metropolis Fest », Billboard,‎ (consulté le 28 mai 2014).
  5. Joe D'Angelo, « Crazy Town Hope To Put An End To 'Butterfly Boys' », MTV News,‎ (consulté le 28 mai 2014).
  6. Joe D'Angelo, « Crazy Town Join Ozzfest », MTV News,‎ (consulté le 28 mai 2014).
  7. Joe Wiederhorn, « Crazy Town Take On All Comers With Darkhorse », MTV News,‎ (consulté le 28 mai 2014).
  8. (en) David Swanson, « Ex-Crazy Town Guitarist Dead », Rolling Stone,‎ (consulté le 28 mai 2014).
  9. (en) Chris Harris, « Kris Kross, Crazy Town, EMF, Extreme And More Unmemorable Reunions, In Our Year-End Top 10s - Music, Celebrity, Artist News », MTV News,‎ (consulté le 28 mai 2014).
  10. « Celebrity Studded Red Carpet Event », PR Newswire,‎ (consulté le 28 mai 2014).
  11. Eunice Oh, « DJ AM Found Dead in New York City », People,‎ (consulté le 28 mai 2014).
  12. (en) « Celebrity Disc Jockey 'DJ AM' Found Dead in New York Apartment », Fox News,‎ (consulté le 28 mai 2014).
  13. (en) Sciarretto, Amy, « Crazy Town Reunites for SRH Fest August 7th in San Bernardino, CA », artistdirect.com,‎ (consulté le 28 mai 2014).
  14. « Crazytown Exclusive Interview », newmetal4u.com,‎ (consulté le 28 mai 2014).
  15. a et b (en) « Crazytown Premieres Lemonface Lyric Video Available for Free Download New Album Brimstone Sluggers Coming Soon », thejuggalonation.com,‎ (consulté le 28 mai 2014).
  16. (en) « We are happy to announce that our new album, The Brimstone Sluggers drops on August 28th!. The Brimstone Sluggers », facebook.com/officialcrazytown,‎ (consulté le 24 juin 2015).
  17. a et b (en) Ed Nimmervoll, « Crazy Town - Biography », AllMusic (consulté le 28 mai 2014).
  18. a et b (en) « NME Reviews - Crazy Town : The Gift Of Game - NME.COM », NME,‎ (consulté le 31 juillet 2015).
  19. (en) « Crazytown - Darkhorse » (consulté le 31 juillet 2015).
  20. (en) Chaz Kangas, « Everything You Need to Know About Crazy Town Getting Back Together », L.A. Weekly (consulté le 31 juillet 2015).
  21. (en) « ALBUM ANNOUNCEMENT: Crazy Town Return With The Brimstone Sluggers », Confort Magazine (consulté le 31 juillet 2015).
  22. (en) « 28 Nu-Metal Era Bands You Probably Forgot All About », NME,‎ (consulté le 31 juillet 2015).
  23. (en) « The Bluffer's Guide: Nu-Metal », Team Rock (consulté le 31 juillet 2015).
  24. (en) « Top 10 Alt-Rock One-Hit Wonders » (consulté le 31 juillet 2015).
  25. (en) Victoria Miller, « The 5 best one-hit wonder alternative rock artists », AXS (consulté le 31 juillet 2015).