Black Rob

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Black Rob
Nom de naissance Robert Ross
Naissance (39 ans)
Buffalo, New York, Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale Rappeur
Genre musical Hip-hop, hip-hop underground, rap East Coast, rap hardcore[1]
Années actives Depuis 1993
Labels Duck Down Records, Bad Boy Records, Box and One, Slimstyle Records

Black Rob, de son vrai nom Robert Ross, né le à Buffalo, New York, est un rappeur américain. Il est actuellement membre du label Duck Down Records. Malgré deux albums de bonne facture, sa carrière est longtemps ralentie par des problèmes judiciaires et médicaux.

Biographie[modifier | modifier le code]

Black Rob est né le à Buffalo, dans la ville de New York[1]. Black Rob s'associe au label Bad Boy en 1993, participant à un remix de Come See Me du groupe 112. Il participe ensuite à d'autres remixes de titres comme What About Us du groupe Total (1997) et de Love Like This de Faith Evans (1998), à la chanson 24 Hrs. to Live (1997) de Mase, et à des albums de Puff Daddy, the Bad Boy Family (1997), et The Notorious B.I.G. (1999). Il participe également aux albums de Cru (en) intitulé Da Dirty 30[1], et de Ol Dirty Bastard, Channel Live, The Madd Rapper, Benzino, et Tony Touch. À ses débuts, Black Rob dirigeait un groupe de street rap appelé Alumni.

Il publie son premier album Life Story le 28 septembre 1999[2]. L'album atteint la troisième place du Billboard 200[3], et est certifié disque de platine par la RIAA[1]. Malgré sa participation aux œuvres musicales de P. Diddy et G. Dep, Black Rob ne reproduit aucun succès ; son deuxième album, The Black Rob Report, publié le 30 aout 2005[4], atteint la 40e place du Billboard 200[5], mais n'y reste que très peu de temps. En 2005, Jemal Mosley de Off The Block Entertainment commence à s'occuper de la carrière de Rob.

En 2010, il met un terme à son contrat avec Bad Boy, et signe au label indépendant Duck Down Records. La même année, il annonce un nouvel album appelé Game Tested, Streets Approved, prévu pour l'année suivante[6]. Black Rob fonde également son propre label, Box and One avec Jemal Mosley. En 2013, il se joint à une série de téléréalité intitulée Come Back Kings avec Ed Lover, Calvin Richardson, David « Davinch » Chance (de Ruff Endz), Jeff Sanders, Jameio, Mr. Cheeks et Horace Brown. En 2014, il participe au titre Take 'Em Off Da Map de l'album de Diamond D, The Diam Piece. En 2015, Black Rob annonce un quatrième album, Genuine Article, au label Slimstyle Records produit par lui et Jemal Mosley. Il fait participer Sean Price, Tek, Murda Mook, et Quas Amill.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Ross a des antécédents judiciaires depuis son enfance, et d'autres démêlés viennent d'ajouter même après son arrivée dans la musique. Il prend pour six années de prison en 2006[7] accusé d'avoir volé pour 6 000 $ de bijoux dans un hôtel[7]. Il est libéré en mai 2010, et interviewé par BET deux heures plus tard[8].

Aux alentours de fin 2014, début 2015, Rob est frappé par un accident vasculaire cérébral, causé selon lui par ses mauvaises habitudes alimentaires. Il a depuis récupéré, et explique, en avril 2015, avoir adopté un mode de vie plus sain : « J'ai dû changer mon régime alimentaire et monde de vie. C'est tout. Je fais du sport et j'essaye de continuer [...] Je ne bois plus[9]. »

Discographie[modifier | modifier le code]

  • 2000 : Life Story
  • 2005 : The Black Rob Report
  • 2011 : Game Tested, Streets Approved

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (en) Heather Phares, « Black Rob Biography », sur AllMusic (consulté le 22 septembre 2015).
  2. (en) Roxanne Blanford, « Life Story Overview », sur AllMusic (consulté le 22 septembre 2015).
  3. (en) « Life Story Awards », sur AllMusic (consulté le 22 septembre 2015).
  4. (en) David Jeffries, « The Black Rob Report Overview », sur AllMusic (consulté le 22 septembre 2015).
  5. (en) « The Black Rob Report Awards », sur AllMusic (consulté le 22 septembre 2015).
  6. (en) « Black Rob Ducks Down From Bad Boy Records », sur SOHH,‎ (consulté le 22 septembre 2015).
  7. a et b (en) « Black Rob », Billboard (consulté le 9 mars 2015).
  8. (en) « Video: Black Rob’s First Post-Prison Interview - Nah Right », Nahright (consulté le 9 mars 2015).
  9. (en) « Black Rob Opens Up About Health Issues, Says He Had A Stroke », BallerStatus,‎ (consulté le 15 avril 2015).

Lien externe[modifier | modifier le code]