Couvent Saint-Antoine de Casabianca

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Couvent Saint-Antoine de Casabianca
Une vue de l'intérieur.
Une vue de l'intérieur.
Présentation
Culte Catholique
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Corse
Département Haute-Corse
Ville Casabianca
Coordonnées 42° 27′ 06″ nord, 9° 21′ 50″ est
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Couvent Saint-Antoine de Casabianca
Géolocalisation sur la carte : Corse
(Voir situation sur carte : Corse)
Couvent Saint-Antoine de Casabianca
Géolocalisation sur la carte : Haute-Corse
(Voir situation sur carte : Haute-Corse)
Couvent Saint-Antoine de Casabianca

Le couvent Saint-Antoine de Casabianca (ou Cunventu Sant'Antone di a Casabianca en corse) est l'un des anciens établissements de l'ordre des Servites de Marie et un lieu hautement symbolique dans l'Histoire de la Corse.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le couvent est fondé en 1420 par les Servites de Marie sur le territoire de la paroisse de Casabianca dans la pieve d'Ampugnani en Haute-Corse. Il connaît la tenue de nombreuses « consultes » ou réunions des insurgés corses à partir du XVIIIe siècle. Aujourd'hui en ruines, il ne reste de l'édifice que l'ossature principale accompagnée de son clocher, illustrée de fresques et de décorations encore nettement visibles.

Le couvent est resté célèbre pour avoir accueilli en une cunsulta au cours de laquelle Pasquale Paoli fut proclamé Capugenerale di a Nazione Corsa, général en chef de la Nation corse. Cette date marque le début de son règne ainsi que le début de l'indépendance de l'île, alors sous domination de la République de Gênes. Une plaque commémorative rappelle ces évènements.

Le couvent fut incendié et détruit sur ordre du conventionnel Salicetti, en l'an VIII de la République (1799/1800)

Il était constitué d'une église qui contenait quatre chapelles, et de dépendances. Aujourd'hui, seuls subsistent l'arc doubleau, entre la nef et le chœur, ainsi que les murs périphériques. Le clocher à quatre niveaux, inscrit aux monuments historiques, ainsi que les ruines du couvent (01/1990) domine l'ensemble.

Comme souvent en Corse, ce couvent a servi et sert encore de cimetière, et on peut voir, encore aujourd'hui, des tombes régulièrement fleuries.

Photographies[modifier | modifier le code]

Dates importantes[modifier | modifier le code]

  • les 13, 14 et , une assemblée réunit au Couvent (la Consulta di Sant' Antone di a Casabianca) proclame Pascal Paoli Général en Chef de la Nation corse,
  • en 1797, les insurgés de la Crucetta y tiennent régulièrement réunions et rencontres,
  • le , naissance du FLNC qui y tient la première conférence de presse de son histoire.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Le couvent Saint-Antoine de la Casabianca sur le site du Ministère de la Culture, iconographie

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

¹ source: base mérimée: http://www.culture.gouv.fr/public/mistral/merimee_fr?ACTION=RETROUVER&FIELD_1=d%e9partement&VALUE_1=2B&FIELD_2=domaines&VALUE_2=%27MONUMENTS%20HISTORIQUES%27&NUMBER=53&GRP=0&REQ=%28%282B%29%20%3aDPT%20%20ET%20%20%28%28%27MONUMENTS%20HISTORIQUES%27%29%20%3aDOMN%20%29%29&USRNAME=nobody&USRPWD=4%24%2534P&SPEC=9&SYN=1&IMLY=&MAX1=1&MAX2=100&MAX3=100&DOM=Tous