Cosmo Innes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cosmo Innes
Dunblane diocese map.jpg
Carte des diocèses écossais au Moyen Âge, tirée de l'ouvrage Scotland in the Middle Ages.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 75 ans)
ÉcosseVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Faculté des avocats (en)
Royal Society of EdinburghVoir et modifier les données sur Wikidata
Distinction
The grave of Cosmo Innes, Warriston Cemetery, Edinburgh.jpg
Vue de la sépulture.

Cosmo Nelson Innes, FRSE, né le à Durris-on-Deeside et mort le à Killin, est avocat, juge, historien et collectionneur d'objets anciens écossais.

Il a été avocat à la Cour, shérif d'Elginshire, et clerc principal de session au parlement (Principal Clerk of Session).

Biographie[modifier | modifier le code]

Né de John Innes de Leuchars et d'Euphemia Russell, il a fréquenté la High School d'Édimbourg, l'université d'Aberdeen et celle de Glasgow, puis le Balliol College d'Oxford[1]. Il est admis à la faculté des avocats en 1822, puis il est rémunéré comme professeur de droit constitutionnel et d'histoire à l'université d'Édimbourg en 1846.

Il est l'auteur de « L'Écosse au Moyen Âge » (Scotland in the Middle Ages (1860)), et de Essais sur les premiers pas de l'histoire écossaise (Sketches of Early Scottish History (1861)).

Il a aussi édité beaucoup de manuscrits historiques pour le Bannatyne Club et d'autres sociétés savantes.

Famille[modifier | modifier le code]

En 1826, Innes se marie avec Isabella, sœur de Hugh Rose (1781–1827) de Kilravock, près de Nairn.

Sa sœur Katherine se marie avec l'historien John Hill Burton en 1855[2]. Ils ont eu comme enfants l'ingénieur W. K. Burton et l'artiste Mary Rose Hill Burton.

Sa sœur Mary se marie avec Robert Finlay, 1er vicomte Finlay, Lord Chancelier de Grande-Bretagne[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Innes, Cosmo Nelson dans (en) J. Venn et J. A. Venn, Alumni Cantabrigienses, Cambridge, Angleterre, Cambridge University Press, 1922–1958 (ouvrage en 10 volumes)
  2. W. W. Wroth, ‘Innes, Cosmo Nelson (1798–1874)’, rev. H. C. G. Matthew, Oxford Dictionary of National Biography, Oxford University Press, 2004 consulté comme archive (pas d'autre version)
  3. « Mary Innes », The Peerage, A genealogical survey of the peerage of Britain as well as the royal families of Europe (consulté le 28 février 2013)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens utilisés pour ce travail :

  • John Barbour (préf. Innes Cosmo), The Brus, Aberdeen, The Spalding Club, (1re éd. 1375) (lire en ligne) - En Écosse
  • Cosmo Innes, Scotland in the Middle Ages, Edinburgh, Edmonston and Douglas, (lire en ligne)
  • Cosmo Innes, Sketches of Early Scotch History and Social Progress, Edinburgh, Edmonston and Douglas, (lire en ligne)
  • Cosmo Innes, Ancient Laws and Customs of the Burghs of Scotland (A.D. 1124 – 1424), vol. I, Edinburgh, The Scottish Burgh Records Society, (lire en ligne)
  • Cosmo Innes, Lectures on Scotch Legal Antiquities, Edinburgh, Edmonston and Douglas, (lire en ligne)
  • Katherine Burton, Memoir of Cosmo Innes (1874)

Cet article comprend du texte dans le domaine public, provenant de : Cousin, John William (1910). A Short Biographical Dictionary of English Literature. London: J. M. Dent & Sons. Wikisource (A Short Biographical Dictionary of English Literature)