Correction fraternelle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le christianisme
Cet article est une ébauche concernant le christianisme.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Dans le christianisme, la correction fraternelle est une démarche d'explication d'un chrétien vers son frère, dans le cas où celui-ci vient à pécher.

Cette démarche est décrite dans l'évangile selon Matthieu, au chapitre 18, versets 15 à 18 :

« Si ton frère vient à pécher, va le trouver et reprends-le, seul à seul. S'il t'écoute, tu auras gagné ton frère.
S'il n'écoute pas, prends encore avec toi un ou deux autres, pour que toute affaire soit décidée sur la parole de deux ou trois témoins.
Que s'il refuse de les écouter, dis-le à la communauté. Et s'il refuse d'écouter même la communauté, qu'il soit pour toi comme le païen et le publicain.
En vérité je vous le dis : tout ce que vous lierez sur la terre sera tenu au ciel pour lié, et tout ce que vous délierez sur la terre sera tenu au ciel pour délié. »[1]

La correction fraternelle se manifeste par une conversion. Elle constitue l'une des multiples formes de la pénitence dans la vie chrétienne, et peut s'inscrire dans le cadre du sacrement de pénitence et de réconciliation[2].

Une démarche de correction fraternelle doit être précédée d'une phase de prière, et préserver autant que possible l'anonymat des personnes qui ont péché, pour que l'honneur soit sauf.

Concernant l'application de ce principe dans l'Histoire, l'Église a réévalué les événements passés dans le cadre de la repentance en 1998, lors d'un symposium international sur l'étude de l'Inquisition, jugeant nécessaire d'« interroger les historiens », afin d’« apporter une aide à la reconstruction la plus précise des événements, des usages, des mentalités d’alors, à la lumière du contexte historique de l’époque »[3].

Note[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]