Constellation de la douleur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Constellation de la douleur
Constellation de la douleur 04155.jpg
La Constellation de la douleur, vue en contre-plongée
Artiste
Date
Type
Bois brut calciné
Technique
Localisation
Coordonnées
Localisation sur la carte de l’Aisne
voir sur la carte de l’Aisne
Red pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg

La Constellation de la douleur est un ensemble de neuf statues géantes, œuvre de Christian Lapie, dressées sur le territoire de la commune d'Oulches-la-Vallée-Foulon, dans le département de l'Aisne, sur une des pentes du chemin des Dames, à proximité de la caverne du Dragon, en hommage aux soldats d'Afrique subsaharienne tombés en 1917 lors de la bataille du Chemin des Dames pendant la Première Guerre mondiale.

La sculpture est inaugurée le 22 septembre 2007, dans le cadre des commémorations du 90e anniversaire des batailles du Chemin des Dames[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Bataille du Chemin des Dames.

Le 16 avril 1917, au tout début de l'offensive Nivelle lancée pour tenter de rompre le front allemand entre Soissons et Reims, 15 000 tirailleurs sénégalais s'élancent à l'assaut du plateau du Chemin des Dames. L'attaque est un échec, 1 400 soldats africains meurent ce jour là sur les flancs du plateau[2]. Appelés généralement « tirailleurs sénégalais », les soldats africains de l’armée française morts au cours de la Première Guerre mondiale, sont originaires en fait de toutes les anciennes colonies de Afrique-Occidentale française, comprenant : le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d'Ivoire, la Guinée, le Mali, la Mauritanie, le Niger et le Sénégal[1],[3].

Les statues de la Constellation de la douleur ont été réalisées dans le cadre d'une commande du Conseil général de l'Aisne pour le 90e anniversaire de la bataille du Chemin des Dames de 1917, au cours de laquelle sont tombés de très nombreux soldats africains des bataillons de tirailleurs sénégalais[4]. Elles ont été inaugurées le 22 septembre 2007 par Yves Daudigny, président du conseil général[5]. Au cours de la cérémonie, un hommage musical aux soldats africains a été rendu par le saxophoniste Manu Dibango et le comédien Didier Perrier a lu le poème Hosties noires de Léopold Sédar Senghor.

La Constellation de la douleur est l'unique œuvre d’art en France rendant hommage aux soldats d'Afrique subsaharienne morts au cours de la Première Guerre mondiale[6].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

L'ensemble est composé de neuf statues anthropomorphes en bois de chêne enduit de goudron, toutes de même hauteur (6 m) et élancées vers le ciel. Ces statues sans bras ni jambes ni visage sont sans âge et asexuées. La disposition a été réalisé avec le concours des architectes Maud Leforestier et Frédéric Blérot.

Christian Lapie a présenté ainsi son œuvre[7] :

« L'idée de douleur était évidente pour moi: les souffrances sur cette terre du Chemin des Dames, c'est quelque chose d'absolument insensé ! Mais cette jeunesse de la douleur pour tous ces Africains - et pour les autres! - comment la relier à quelque chose qui soit une sorte de pérennité, d'éternité, de constance? Puis on a décidé d'implanter l’œuvre près de la caverne du Dragon. Il se trouve qu'il existe une constellation du Dragon. Et j'ai pensé que ces étoiles étaient comme une présence permanente, un écho dans le ciel de la douleur de ces gens qui ne sont plus là. »

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Chemin des Dames, 22 septembre 2007, Hommage aux Tirailleurs sénégalais » [PDF], sur le portail du Chemin des Dames, le conseil général de l'Aisne (consulté le 27 juin 2015).
  2. « Oulches la vallée Foulon - Constellation de la douleur », sur le site internet du Centre régional de documentation pédagogique de l’académie d’Amiens (consulté le 4 avril 2015).
  3. « l’inauguration bien discrète d’une exposition sur les tirailleurs sénégalais », sur le site internet de la section de Toulon de la Ligue des droits de l’Homme, (consulté le 27 juin 2015).
  4. Paula Boyer, « Les lieux de mémoire de la guerre de 14-18 attirent de plus en plus », La Croix, (consulté le 27 juin 2015).
  5. « Constellation de la Douleur, hommage au bataillon de tirailleurs sénégalais », sur le mémorial virtuel du Chemin des Dames (consulté le 4 avril 2015).
  6. « Château-Thierry (02) Conférence sur le rôle des tirailleurs sénégalais », L'Union, (consulté le 27 juin 2015).
  7. « La Constellation de la douleur » [PDF], sur le site internet de la caverne du Dragon (consulté le 4 avril 2015).