Comunn na Gàidhlig

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Comunn na Gàidhlig (CnaG) est une association à but non lucratif qui vise à promouvoir la langue gaélique écossaise.

Elle possèdent des bureaux à Steòrnabhagh, à Inverness, à Glasgow, et des antennes locales dans les îles d'Uibhist, de Skye, d'Islay, ainsi qu'à Édimbourg et à Lochaber.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Comunn na Gàidhlig a été fondé le 7 septembre 1984, à Inverness (Inbhir Nis en gaélique écossais) afin de coordonner le développement du gaélique écossais. Il agit aux échelons local, régional et national. Comunn na Gàidhlig earranta une société privée à but non lucratif et à responsabilité limitée par garantie sans capital-actions[1]. Earranta signifie « Ltd. », CnaG étant une companaidh earranta (société anonyme ou limited company en anglais).

Le directeur exécutif actuel du Comunn est Dòmhnall MacNèill, depuis le 1er janvier 2010. Le président de son conseil d’administration est Iain MacAmhlaigh, en fonction depuis les 19 décembre 2016[2].

En juin 2016, lors de la campagne du référendum britannique sur la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne (« Brexit »), Dòmhnall MacNèill a signé, au nom du Comunn na Gàidhlig et avec les représentants d’autres organisations, dont l’European Language Equality Network (Réseau européén d’égalité des langues), l’Eisteddfod Genedlaethol Cymru (Festival gallois de littérature) et le Comhairle na Gaelscolaíochta (Conseil de l’enseignement en irlandais), une lettre ouverte avertissant des dangers que la sortie du Royaume-Uni représentait pour les langues minoritaires si les droits garantis par les lois européennes devaient êtres supprimés sous la seule juridiction britannique, notant en particulier que le gaélique écossais serait à la merci de politiques linguistiques visant à l’éradiquer, que les organisations non gouvernementales et les corps éducatifs ne pourraient plus profiter des financements européens destinés aux projets linguistiques, que les perspectives d’avenir pour les locuteurs du gaélique écossais s’en trouveraient réduites et que le « Brexit » conduirait à plus de précarité pour les collectivités gaelles, comme l’a démontré la suppression récente des financements britanniques dans le cas du cornique[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Comunn na Gàidhlig Limited », sur Her Majesty Companies House (consulté le 8 mai 2017)
  2. (gd) « Bòrd ChnaG », sur Comunn na Gàidhlig (consulté le 8 mai 2017)
  3. (en) « Brexit a ‘potential disaster’ for minority languages », sur Irish Times, (consulté le 8 mai 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]