Commissariat à l'énergie solaire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Commissariat à l'énergie solaire
Situation
Création 1978
Dissolution 1982 intégré à l'Agence française pour la maîtrise de l'énergie
Type Établissement public à caractère industriel et commercial
Organisation
Organisations affiliées Ministère de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie

Le Commissariat à l'énergie solaire (COMES) était un établissement public à caractère industriel et commercial français visant à promouvoir l'utilisation de l'énergie solaire.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le COMES est créé par décret du . Son premier Président est Henry Durand, Ingénieur Civil des Mines (1947) et Ancien Élève de l’École Normale Supérieure (1948).

Le [1], le COMES fusionne avec plusieurs organismes publics, l'Agence pour les économies d'énergie, le Comité Géothermie et la Mission nationale pour la valorisation de la chaleur, pour donner naissance à l'Agence française pour la maîtrise de l'énergie (AFME). Cette dernière devient en 1991 l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (ADEME).

Objectif[modifier | modifier le code]

Le COMES avait pour mission la promotion d'une politique énergétique mettant en œuvre les énergies renouvelables (photovoltaïque, solaire thermique, éolienne, hydraulique, de la biomasse), ainsi que les économies d'énergie et l'utilisation rationnelle des sources d'énergie.

Le COMES contribuait à la définition de projets, à leur financement, et à leur évaluation. Le COMES, qui s'est très tôt doté d'un Service des affaires internationales (créé par le diplomate Jean-Jacques Subrenat), a contribué à de nombreux projets dans le cadre multilatéral ou celui des relations bilatérales entre la France et des pays partenaires.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]