Aller au contenu

Commanderie de Villemoisan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Commanderie de Villemoisan
Présentation
Fondation Drapeau de l'Ordre du Temple Templiers XIIe siècle
Reprise Drapeau des chevaliers hospitaliers Hospitaliers 1312
Protection Classé MH (1958)
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Maine-et-Loire
Ville Villemoisan
Géolocalisation
Coordonnées 47° 28′ 42″ nord, 0° 53′ 15″ ouest
Géolocalisation sur la carte : Maine-et-Loire
(Voir situation sur carte : Maine-et-Loire)
Commanderie de Villemoisan
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Commanderie de Villemoisan

La commanderie de Villemoisan est d’abord une commanderie templière puis hospitalière située à Villemoisan, en France[1].

Localisation[modifier | modifier le code]

La commanderie est située dans le département français de Maine-et-Loire, sur la commune de Villemoisan.

Description[modifier | modifier le code]

Historique[modifier | modifier le code]

L'édifice est classé au titre des monuments historiques en 1958[1].

Après sa dévolution aux hospitaliers, la commanderie prend le nom de « commanderie de Béconnais », c'est sous ce nom qu'elle est désignée dans l'enquête sur les biens de l'Hôpital réalisée en 1373 dans le diocèse d'Angers[2].

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Ressource relative à l'architectureVoir et modifier les données sur Wikidata :

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Commanderie », notice no PA00109411, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture
  2. Robert Favreau, « L’enquête pontificale de 1373 sur l’ordre de l’Hôpital dans le grand prieuré d'Aquitaine », Bibliothèque de l'école des chartes, vol. 164, no 2,‎ , p. 451, 454-459, 473 (doc.), 480-483 (doc.) (ISSN 0373-6237, lire en ligne)
    « Domus hospitalis, quondam Templi, de Besconnays ; dicta domus vocatur preceptoria de Besconnays », cf. p. 480. Son commandeur, frère Etienne de Taverny (c.1323 - ?) a dû abandonner sa commanderie et se réfugier à Angers compte tenu des guerres qui agitent la région, cf. p. 473.