Collège Russicum

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Collège Russicum
Image dans Infobox.
L'entrée du Russicum sur la via Carlo Alberto.
Histoire
Fondation
Cadre
Type
Pays
Coordonnées

Le Collège Russicum (nom complet Pontificium Collegium Russicum, en abrégé : Russicum) est une résidence universitaire catholique pour étudiants russophones. Situé sur la via carlo Cattaneo dans le rione de l'Esquilino à Rome, il est consacré à l'étude de la culture et de la spiritualité russes.

Il se trouve à proximité de la basilique Sainte-Marie-Majeure, séparé de l'Institut pontifical oriental par l'église Sant'Antonio Abate à laquelle il est rattaché.

Historique[modifier | modifier le code]

Sur proposition de Mgr d'Herbigny, sj, le Collegium Russicum fut fondé le par le pape Pie XI, ému par le grand nombre de Russes fuyant le régime bolchévique et par la persécution des chrétiens en URSS. Le financement de la création de la structure fut assuré par des dons venant des fidèles du monde entier à l'occasion de la canonisation de sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus[1]. Il servit aussi à former des prêtres et des missionnaires, envoyés ensuite de façon clandestine en Russie bolchévique organiser le culte en secret, risquant alors leur vie. Après la Seconde Guerre mondiale, le collège fut notamment subventionné par la CIA et le MI6 et soutenu par le SDECE[2].

On y célèbre le culte et on y prie selon le rite byzantin slave[2].

Le collège est dirigé par les jésuites[2] et fournit instruction et logement à des étudiants et séminaristes catholiques et orthodoxes.

Quelques élèves[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le collège est officiellement dédié à Sainte-Thérèse de l'Enfant-Jésus : Pontificium Collegium Russicum S. Teresiae a Iesu infante.
  2. a b et c « Le Vatican, nid d'espions », Le Figaro Magazine,‎ , p. 64-68 (lire en ligne).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]