Colin Wyatt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Wyatt.

Colin Wyatt
Image illustrative de l’article Colin Wyatt
Contexte général
Sport saut à ski et ski alpin
Biographie
Nom de naissance Colin William Wyatt
Nationalité sportive Drapeau : Royaume-Uni britannique
Naissance [1]
Lieu de naissance Londres[1]
Décès (à 66 ans)[1]
Lieu de décès Guatemala
Palmarès
Compétition Or Arg. Bro.
Championnat de Grande-Bretagne de saut à ski 3

Colin Wyatt, né le et mort le , est un sauteur à ski et entomologiste britannique.

Dans les années 30, il est l'un des trois sauteurs à britanniques, avec Guy Nixon et Percy Legard à avoir dépasser les 50 mètres en saut à ski[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière sportive[modifier | modifier le code]

Il a étudié à Cambridge[3]. Il remporte plusieurs Varsity match (en) (compétition entre les Universités d'Oxford et de Cambridge)[4]. En 1930, il chute et se blesse gravement sur l'Olympiaschanze[4].

En janvier 1931, il remporte le championnat de Grande Bretagne disputé à Wengen sur le Jungfernschanze avec deux sauts de 46 mètres[4]. Il devance Percy Legard qui a réalisé 45 et 43 mètres[4]. Il remporte la descente de ski alpin aux courses Anglo-Swiss de 1931[5],[4]. Quelques jours plus tard, il participe à la Coupe Morven à Saint Moritz et il réalise le record de Grande-Bretagne sur l'Olympiaschanze avec un saut à 57,5 mètres[4]. Quelques jours plus tard, il termine 40e du concours de saut à ski des championnats du monde de ski nordique avec des sauts à 43 et 46 mètres[4]. Enfin, il participe à un concours de saut sur le Bolgenschanze (en) à Davos[4]. Lors de ce concours, Fritz Kaufmann l'emporte avec trois sauts à 60, 66 et 62 mètres[4]. Hors concours, l'élan est augmenté et Sigmund Ruud bat le record du monde (en) avec un saut à 81,5 mètres[4]. Guy Nixon en profite également pour battre le record de Grande-Bretagne de Colin Wyatt avec un saut à 62 mètres[4].

En 1932, il n'y a pas de sauteur britannique aux Jeux olympiques d'hiver de 1932[4]. En 1933, il participe à des courses de ski alpin en Norvège puis il est le premier britannique à participer au Festival de ski d'Holmenkollen[4].

Carrière scientifique[modifier | modifier le code]

Il vit en Australie pendant la seconde guerre mondiale[6]. Il étudie les papillons et rassemble une collection importante[3]. Avant de retourner en Angleterre, il décide de voler 1 600 spécimens à plusieurs musées australiens[3]. Arrêté en Angleterre, il est condamner à une amende de 100 livres[7],[8].

En tant que membre du Club alpin suisse, il est à l'origine d'une expédition dans le massif de l'Atlas qui a eu lieu en 1949 et 1950[9]. L'expédition est la première à réaliser l'ascension du Djebel Toubkal, montagne la plus haute de ce massif ainsi que celle du Ighil M'Goun[9]. Il publie des photographies de cette expédition dans son livre The call of the mountains publié en 1952[9].

Résultats[modifier | modifier le code]

Championnats du monde de ski nordique[modifier | modifier le code]

Épreuve / Édition Drapeau : Pologne Zakopane 1929 Drapeau : Allemagne Oberhof 1931 Drapeau : Suède Solleftea 1934
Saut à ski 40e Non partant
Ski alpin Abandon

Autres compétitions[modifier | modifier le code]

Il a remporté à trois reprises le championnat de Grande-Bretagne de saut à ski (1931, 1934 et 1936)[10].

Publications[modifier | modifier le code]

  • (en) Colin Wyatt, The call of the mountains : with 75 photogravure plates., Thames & Hudson,
  • (en) Colin Wyatt, Going wild : the autobiography of a bug-hunter., Hollis & Carter,
  • (en) Colin Wyatt, North of Sixty. : On northern Canada. With plates, including a portrait., London, Hodder & Stoughton,

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Tim Ashburner, The history of ski jumping,
  • (de) Egon Theiner et Jens Jahn, Enzyklopädie des Skispringens, , 1re éd., 416  p. (ISBN 3-89784-099-5, OCLC 474703849)Voir et modifier les données sur Wikidata
  • (en) Otakar Kudrna, « An annotated list of the butterflies named by Colin W. Wyatt », Bonn Zoological Bulletin (en),‎ 1981, p. 221-236 (lire en ligne)
  • (en) Roger Laurence Kitching, Biology of Australian Butterflies, Collingwood, CSIRO, (présentation en ligne), p. 16-17

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Otakar Kudrna 1981, p. 221.
  2. Tim Ashburner 2003, p. 67.
  3. a b et c Roger Laurence Kitching 1999, p. 17.
  4. a b c d e f g h i j k l et m Tim Ashburner 2003, p. 68.
  5. « Le Sas en bref », sur sas-ski.ch.
  6. Roger Laurence Kitching 1999, p. 16.
  7. (en) « Butterfly theft - Colin Wyatt fined », The Sydney Morning Herald,‎ (lire en ligne).
  8. (en) « The strange case of the stolen butterflies », The Sydney Morning Herald,‎ (lire en ligne).
  9. a b et c Tim Ashburner 2003, p. 71.
  10. (en) Guinness Book of Records: 22nd ed, Guinness Superlatives, , 349 p., p. 317.

Liens externes[modifier | modifier le code]