Col du Coustel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Col du Coustel
Image illustrative de l’article Col du Coustel
Vue de la borne de séparation des départements marquant le sommet du col.
Altitude 881 m
Massif Massif central
Coordonnées 43° 41′ 58″ nord, 2° 57′ 28″ est
PaysDrapeau de la France France
ValléeVallée du Dourdou de Camarès
(nord-ouest)
Vallée de la Mare
(sud-est)
Ascension depuisBrusque Andabre
Déclivité moy.3,2 % 5,6 %
Déclivité max.6,5 % 8,3 %
Kilométrage13,6 km 9,3 km
AccèsD 12 D 53, D 922

Géolocalisation sur la carte : Hérault

(Voir situation sur carte : Hérault)
Col du Coustel

Géolocalisation sur la carte : Aveyron

(Voir situation sur carte : Aveyron)
Col du Coustel

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Col du Coustel

Le col du Coustel est un col culminant à 881 mètres d'altitude dans le Massif central, à la limite entre les départements français de l'Hérault et de l'Aveyron et sur le territoire des communes de Castanet-le-Haut, de Mélagues et d'Arnac-sur-Dourdou.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Coustel est un nom d'origine occitane, de Costèl signifiant « côte ».

Géographie[modifier | modifier le code]

Le col met en communication les anciennes provinces de Languedoc et du Rouergue, et aujourd'hui les départements de l'Hérault et de l'Aveyron.

Histoire[modifier | modifier le code]

Historiquement, le col mettait en communication la communauté de Castanet-le-Haut avec la terre de la « Lande de Valvidoulès », territoire isolé formé par quelques fermes et n'appartenant pas à la communauté de Mélagues. Cette terre de la Lande de Valvidoulès a un statut qui reste encore imprécis. En effet suivant les documents, on trouve comme mention : terre du Languedoc, ou terre du Rouergue. À ce jour, aucun document officiel ne permet de résoudre de manière définitive cette hésitation administrative. La justice relevait de celle de Boissezon-de-Matviel (commune de Murat-sur-Vèbre). Le seigneur était représenté par un « bayle » résidant à la ferme de la Lande. Sur le plan religieux, ce territoire relevait de la paroisse de Saint-Pierre-des-Cats (commune de Mélagues) dans le diocèse de Vabres.

Notes et références[modifier | modifier le code]