Codex canadensis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Codex canadensis, p. 37
loutre, castor, loup marin et tigre marin.

Le Codex canadensis[1] est un manuscrit sur parchemin réalisé entre 1664 et 1675 par un prêtre jésuite français, Louis Nicolas, qui explora la Nouvelle-France et y représenta les plantes, les animaux, et les Amérindiens rencontrés.

Présentation[modifier | modifier le code]

Le Codex canadensis comporte 180 dessins illustrant la flore, la faune et les peuples autochtones Nord-Amérindiens de Nouvelle-France vers la fin du XVIIe siècle. La technique utilisée est le traçage à l'encre brune parfois complémenté par de l'aquarelle.

De retour en France, il réalisa le Codex canadensis, probablement pour illustrer son Histoire naturelle des Indes occidentales[2], manuscrit conservé à la Bibliothèque nationale de France.

Le Codex compte 79 pages, dont 53 planches illustrant l'histoire naturelle proprement dite, soit 18 plantes, 67 mammifères, 56 oiseaux, 33 poissons et une dizaine de reptiles, batraciens et insectes[3],[4].

Les originaux sont aujourd'hui conservés au musée Gilcrease Museum (en) de Tulsa, en Oklahoma.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Louis Nicolas, sous la direction de Francois-Marc Gagnon et de Nancy Senior, The Codex Canadensis and the Writings of Louis Nicolas: The Natural History of the New World / Histoire Naturelle des Indes Occidentales, McGill-Queen's University Press (Presse universitaire McGill), Montréal, Québec, Canada.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références[modifier | modifier le code]

  1. On trouve aussi « Codex canadiensis ».
  2. Fortin, Daniel, Histoire naturelle des Indes occidentales du père Louis Nicolas, partie I, La botanique, Les Éditions GID, Québec, 2014, p. 32 - leseditionsgid.com
  3. lefil.ulaval.ca
  4. rcinet.ca