Cluvius Rufus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’Empire romain
Cet article est une ébauche concernant l’Empire romain.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Marcus Cluvius Rufus est un homme politique et historien romain du Ier siècle ap. J.-C. Il appartenait à l'entourage de Néron. Tacite l'a utilisé comme source dans les Annales, à partir du livre XIII[1].

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Cluvius Rufus appartient à l'ordre sénatorial. Selon Flavius Josèphe[2], il est impliqué dans l'assassinat de Caligula. Il est consul suffect en 45. Sous Néron, il fait partie de l'entourage de l'empereur, qu'il accompagne en 67 dans son voyage en Grèce[3].

En 68-69, il est légat d'Auguste propréteur d'Espagne citérieure[4] (legatus Augusti pro praetore Hispaniae citerioris) ; après la mort de Galba, il prend d'abord le parti d'Othon, mais se rallie rapidement à Vitellius[5].

Œuvre historique[modifier | modifier le code]

Son œuvre n'a pas été directement conservée, mais il a été une source de premier plan sur les événements dont il a été le témoin ou le contemporain pour les historiens ultérieurs : Tacite, Suétone, Flavius Josèphe, Plutarque.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Il le déclare lui-même : Annales, XIII, 20, 2-3. Cf. R. Syme, Tacitus, Oxford, 1958, II, pp. 287 et suiv.
  2. Antiquités judaïques, XIX, 1, 13.
  3. Dion Cassius, Histoire romaine, LXIII, 14.[1]
  4. Tacite, Histoires, I, 8[2].
  5. Tacite, Histoires, I, 76[3].