Clivage (chimie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le clivage d'une liaison chimique ou sa scission ou sa dissociation ou encore sa rupture est l'ouverture de cette liaison. Le clivage d'une liaison est une réaction endothermique[1].

En chimie[modifier | modifier le code]

En général, un clivage de liaison est soit homolytique (homolyse), soit hétérolytique (hétérolyse), ce qui dépend de la nature du processus :

Clivage homolytique.
Clivage hétérolytique.
  • en clivage homolytique, les deux électrons dans la liaison covalente clivée sont divisés à parts égales entre les atomes. Ce procédé est également appelé fission homolytique ;
  • en clivage hétérolytique, la liaison rompt de telle façon que la paire d'électrons initialement partagée reste avec l'un des atomes. Ce procédé est également appelé fission hétérolytique.

Le terme « énergie de dissociation de liaison » fait référence à la quantité d'énergie nécessaire pour cliver la liaison.

En biochimie[modifier | modifier le code]

Le clivage est ici un processus de décomposition de grosses molécules (en scindant leurs liaisons intramoléculaires) ; c'est la base du le catabolisme.

Les enzymes qui catalysent ce clivage de liaison sont appelées lyases, à moins qu'elles n'opèrent par hydrolyse ou oxydation/réduction, auquel cas elles sont appelées hydrolases ou oxydoréductases, respectivement.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Andrew Hunt, La chimie de A à Z - 1 200 mots pour comprendre, Dunod, 2006.