Réaction endothermique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Une réaction chimique ou un processus physique est dit endothermique s'il est accompagné d’une absorption de chaleur. C'est l'opposé d'une réaction ou d'un processus exothermique.

Exemples de phénomènes endothermiques[modifier | modifier le code]

  • Les transitions de phases :
  • Détente d’un gaz ;
  • Dissolution d’un soluté dans un solvant ;
  • Désorption d’un gaz ;
  • Cuisson au four.

Réaction chimique endothermique[modifier | modifier le code]

La chaleur mise en jeu lors d'une réaction chimique effectuée à température et pression constante (sans montage électrochimique de pile), correspond à la variation de la fonction d'état enthalpie : ΔH. Cette différence d’énergie, exprimée en kilojoules par moles, peut être :

  • Positive (endothermique)[1] ;
  • Négative (exothermique)[2] ;
  • Nulle (athermique).

Une réaction endothermique peut s'écrire sous la forme suivante :

Réactifs + ÉnergieProduits

Une réaction est endothermique lorsque les réactifs de départ possèdent des liaisons chimiques plus fortes que celles des produits formés : de l’énergie doit donc être absorbée depuis l’environnement pour créer les nouvelles liaisons.

Lors d'une réaction chimique endothermique, il faut constamment alimenter les réactifs en énergie pour que la réaction s'effectue. L’énergie calorifique mise en jeu lors d’une réaction endothermique est, par convention, considérée comme positive pour le système qui la reçoit.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « endothermic reaction », IUPAC, Compendium of Chemical Terminology (« Gold Book »), 2e éd. (1997). Version corrigée en ligne:  (2006-).
  2. (en) « exothermic reaction », IUPAC, Compendium of Chemical Terminology (« Gold Book »), 2e éd. (1997). Version corrigée en ligne:  (2006-).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]