Claudio Jannet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Claudio Jannet
Defaut.svg
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activités
Autres informations
Distinction

Claude Marie Jacques Jannet, connu sous le nom de plume de Claudio Jannet, né le à Paris[1] et mort le dans le 7e arrondissement de Paris[2], est un avocat et essayiste français. Il est connu pour ses opinions antimaçonniques.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jannet était professeur à la faculté catholique de droit de Paris[2].

Dans un livre coécrit avec Nicolas Deschamps[3], il met en relief les caractères communs entre les principales hérésies et les doctrines maçonniques[4]. Il y décrit également la franc-maçonnerie inspiratrice et organisatrice de la Terreur, la révolution de 1830 et de la révolution de 1848, la création de l'unité italienne, de l'unité allemande, de la révolution du 4 septembre (proclamation de la Troisième République) et de la Commune de Paris[5]. Les auteurs postulent également que la maçonnerie poursuivait au sein de l'Empire austro-hongrois la destruction de la monarchie catholique des Habsbourgs[6]. Avec Louis d'Estampes, il consacre un livre accusant la franc-maçonnerie de complot pour instaurer la Révolution française[7].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Livres[modifier | modifier le code]

  • Les Sociétés secrètes et la société ou philosophie de l'histoire contemporaine, Avignon, 1874-1876, avec Nicolas Deschamps.
  • Le Socialisme d’État et la réforme sociale, Paris, E. Plon, Nourrit et Cie, 1890.
  • Le Capital, la spéculation et la finance au XIXe siècle, Paris, E. Plon, Nourrit et Cie. (wikisource)
  • Les États-Unis contemporains, ou les Mœurs, les institutions et les idées depuis la guerre de la sécession, Paris, E. Plon, 1876. Texte en ligne
  • Les Institutions sociales et le droit civil à Sparte
  • Les Sociétés secrètes, 1877.
  • La Franc-maçonnerie au XIXe siècle, 1882.
  • La Franc-maçonnerie et la Révolution (avec Louis d'Estampes), Avignon, Seguin frères, 1884. La Franc-maçonnerie et la Révolution
  • La Réforme du Code civil, selon les jurisconsultes des pays à famille-souche

Brochure[modifier | modifier le code]

  • Les précurseurs de la franc-maçonnerie, 1867

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Archives de Paris, fichier de l’état-civil reconstitué.
  2. a et b Archives de Paris, état-civil numérisé du 7e arrondissement, acte de décès no 1828 de l'année 1894. Professeur à la faculté catholique de droit, il meurt à son domicile situé no 109 rue Saint-Dominique.
  3. Les Sociétés secrètes et la société ou philosophie de l'histoire contemporaine, Avignon, 1874-1876.
  4. Paul Copin-Albancelli, La Guerre occulte. Les Sociétés secrètes contre les nations, Paris, Perrin et Cie, 1925, p.150
  5. Paul Copin-Albancelli, Le drame maçonnique. Le Pouvoir occulte contre la France, 1908, p.16
  6. Paul Copin-Albancelli, Le drame maçonnique. Le Pouvoir occulte contre la France, 1908, p.84
  7. La Franc-maçonnerie et la Révolution (avec Claudio Jannet), Avignon, Seguin frères, 1884. La Franc-maçonnerie et la Révolution

Sur les autres projets Wikimedia :