Claude Kordon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Claude Kordon
Description de cette image, également commentée ci-après

Claude Kordon en 2004

Naissance
Genève (Suisse)
Décès
Paris (France)
Nationalité Drapeau : France française
Domaines Endocrinologie
Institutions CNRS et Institut national de la santé et de la recherche médicale
Diplôme Université de Paris
Renommé pour Travaux sur les hormones neuroendocriniennes

Claude Kordon, né le à Genève[1] et mort le à Paris[2], est un biologiste français spécialiste en endocrinologie et neuroendocrinologie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Claude Kordon a grandi et fait ses études à Genève jusqu'à la licence, puis obtient, auprès de Jacques Benoît, son doctorat de sciences en 1966 à l'Université de Paris avant de devenir chercheur au CNRS[1],[3]. Il a été de 1975 à 1999 directeur de l'unité 159 de l'INSERM, à Paris, s'intéressant aux recherches sur la dynamique des ensembles neuroendocriniens.

Claude Kordon a été très impliqué dans les structures administratives du CNRS (membre du conseil scientifique de 1980 à 1985) et de l'INSERM (membre du conseil scientifique de 1986 à 1990 ; membre du CODIS de 1991 à 1996). Il a été membre du Comité consultatif national d'éthique de 2002 à 2008.

Il a été également éditeur en chef de la revue Neuroendocrinology (1994-2005)[4] et membre fondateur et premier président d’Euroscience (en) (1997-2001)[1].

Apports scientifiques[modifier | modifier le code]

Depuis sa thèse d'État ayant porté sur « la physiologie du contrôle hypothalamique de la fonction gonadotrope »[3], les travaux de Claude Kordon se sont principalement orientés vers la neuroendocrinologie, c'est-à-dire le rôle et les fonctions des hormones (notamment de l'hormone de croissance) dans le cerveau au niveau de leurs actions sur le comportement, la physiologie, et le système immunitaire.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Coauteur de plus de 300 articles dans des revues internationales[1]
  • Communication cellulaire et pathologie, Éditions Inserm/John Libbey, Paris, 1986
  • Le Langage des cellules[5], Hachette, Paris, 1987 (ISBN 2010160959)
  • Le Cerveau, Presses de la Cité, Paris, 1990 (ISBN 2266048074)
  • L'Hormone de croissance par Claude Kordon et Marie-Thérèse Bluet-Pajot, Paris, 2006 (ISBN 2717851461)
  • Sciences de l'homme et sciences de la nature : essais d'épistémologie comparée par Claude Grignon et Claude Kordon, éditions Maison des Sciences de l'Homme, 2009, (ISBN 9782735112432).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Biographie de Claude Kordon sur le site de l'INSERM.
  2. Communiqué de presse de l'INSERM du 3 juin 2008
  3. a et b Claude Kordon, 1934-2008 sur le site de la Société de neuroendocrinologie
  4. (en) Aims and Scope sur le site de Neuroendocrinology.
  5. Le langage des cellules de Claude Kordon par Marc Chopplet, Quaderni, 1991, vol. 15, no 1, p. 79-82.

Liens externes[modifier | modifier le code]