Claude Aubriet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Claude Aubriet
Malva-Institutiones rei herbariae2-Tab 23.png

Illustrations d'une mauve pour les Institutiones de Tournefort

Naissance
Décès
Nationalité
Autres activités
peintre du Cabinet du roi et au jardin du roi

Claude Aubriet est un peintre français d'histoire naturelle, né en 1665 ou 1651[1] à Châlons-en-Champagne ou à Moncetz, mort à Paris le .

Biographie[modifier | modifier le code]

De 1700 à 1702 il accompagna Joseph Pitton de Tournefort (1656-1708) au Moyen-Orient ; il fit les dessins de ses Éléments de botanique et les figures de son Voyage.

En 1707, il succéda à Jean Joubert (1643–1707) comme peintre du Jardin du roi et continua la collection de dessins de plantes sur vélin commencée par Nicolas Robert (1614–1685).

Dans quelques ouvrages, il a comme collaboratrice Madeleine-Françoise Basseporte (1701-1780), qui lui succéda à sa retraite en 1735.

Le botaniste Michel Adanson a donné en son honneur le nom d'Aubrieta (aubriette) à une petite fleur crucifère ornementale de la famille des brassicacées, aux pétales violets ou pourpres, originaire d'Asie Mineure.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Deux papillons dessinés par Claude Aubriet.

Parmi les botanistes célèbres avec qui Aubriet a collaboré, on compte Tournefort et Sébastien Vaillant[2] :

De nombreux recueils d'Aubriet nous sont parvenus :

Il a laissé aussi un recueil de 24 miniatures emblématiques, peintes à l'occasion de l'alliance de la France et des États Suisses.

Divers[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. De Sloover et Anne-Marie Bogaert-Damin, 1999, p. 16.
  2. Vaillant suivait de très près le travail d'Aubriet.
  3. Collection of Watercolour Drawings sur Google Livres
  4. Bibliotheca Parisiana, page 21 sur Google Livres

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Aline Hamonou-Mahieu, Claude Aubriet, artiste naturaliste des Lumières, CTHS Sciences, (ISBN 978-2-7355-0703-0)
  • Jean-Paul Barbier, Des Châlonnais célèbres, illustres et mémorables : 382 personnages, Éd. Petit Catalaunien illustré, 2000, (ISBN 2950954618)
  • Jean-Louis De Sloover, Les Muscinées du Botanicon parisiense (1727) de Sébastien Vaillant, Presses universitaires de Namur,‎ , 176 p. (ISBN 9782870372579, [<span%20class="noarchive">%5B//books.google.com/books?id=NZYS55EIwuEC%20larges%20extraits%5D%20sur%20%5B%5BGoogle%20Livres%5D%5D lire en ligne])
  • Jean-Louis De Sloover et Anne-Marie Bogaert-Damin, Les Muscinées du XVIe au XIXe siècle dans les collections de la Bibliothèque universitaire Moretus Plantin, Namur, Presses universitaires de Namur, 1999, 257 p. (ISBN 2-87037-270-1)
  • Xavier Carteret et Aline Hamonou-Mahieu, Les dessins de champignons de Claude Aubriet , Publications scientifiques du Muséum, Paris, 2010, 329 p. (ISBN 978-2-85653-654-4)
  • Jules Guiffrey, Scellés et inventaires d'artistes français du XVIIe et du XVIIIe siècle, Deuxième partie, 1741-1770 : Documents inédits tirés des archives nationales. CVI : Claude Aubriet, p. 28-38, Charavay frères éditeurs, Päris, 1885 (lire en ligne (vues 35-45))

Liens externes[modifier | modifier le code]

Aubriet est l’abréviation botanique standard de Claude Aubriet.

Consulter la liste des abréviations d'auteur ou la liste des plantes assignées à cet auteur par l'IPNI