Claribel Alegría

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Alegría.
Claribel Alegría
Claribel Alegria.jpg
Claribel Alegria en 2007.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 93 ans)
ManaguaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Clara Isabel Alegría VidesVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Formation
Activités
Poétesse, journaliste, écrivaine, linguiste, traductrice, romancière, essayiste, auteure de littérature pour la jeunesseVoir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Darwin J. Flakoll (d) (jusqu'en )Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Domaines
Maître
Site web
Distinctions
Liste détaillée
Prix Casa de las Américas ()
‎chevalier des Arts et des Lettres ()
Neustadt International Prize for Literature ()
Ordre du Mérite de l'éducation et de la culture Gabriela-Mistral (d) ()
Commandeur de l'ordre de l'Étoile de la solidarité italienne (d) ()
Prix Reine-Sophie (d) ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Clara Isabel Alegría Vides, dite Claribel Alegría, née le à Estelí (Nicaragua) et morte le [1] à Managua (Nicaragua), est une écrivaine nicaraguayenne et salvadorienne.

Son œuvre (poésie, roman, conte) suit les lignes des poètes de son époque, en cherchent la dénonciation sociale et la revendication des droits avec un langage qui est parfois « anti-littéraire ».

Biographie[modifier | modifier le code]

Citation[modifier | modifier le code]

  • .....existen los barrotes/nos rodean (......il y a des barreaux/ils nous entourent) : Acuario (1955).

Œuvre[modifier | modifier le code]

  • 1948 : Anillo de silencio
  • 1953 : Vigilias
  • 1955 : Acuario
  • 1958 : Tres cuentos
  • 1961 : Huésped de mi tiempo
  • 1965 : Vía única
  • 1966 : Cenizas de Izalco
  • 1970 : Aprendizaje
  • 1973 : Pasaré a cobrar y otros poemas
  • 1978 : Sobrevivo (prix Casa de las Américas de Poesía)
  • 1980 : La encrucijada salvadoreña
  • 1980 : Nicaragua: la revolución sandinista
  • 1981 : Flores del volcán; Suma y sigue
  • 1983 : No me agarran viva: la mujer salvadoreña en lucha
  • 1984 : Álbum familiar
  • 1984 : Para romper el silencio: resistencia y lucha en las cárceles salvadoreñas
  • 1986 : Despierta, mi bien, despierta
  • 1987 : Luisa en el país de la realidad
  • 1993 : Variaciones en clave de mi

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (es) Carlos Salinas, « Fallece la poeta nicaragüense Claribel Alegría a los 93 años », El País,‎ (ISSN 1134-6582, lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :