Citadelle d'Akershus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Citadelle d'Akershus
Image illustrative de l’article Citadelle d'Akershus
Citadelle d'Akershus, nécropole des rois de Norvège
Nom local Akerhus slott og festning
Période ou style Architecture Renaissance
Type Citadelle
Début construction XIIIe siècle
Propriétaire initial Håkon V de Norvège
Coordonnées 59° 54′ 23″ nord, 10° 44′ 10″ est
Pays Drapeau de la Norvège Norvège
Localité Oslo
Géolocalisation sur la carte : Norvège
(Voir situation sur carte : Norvège)
Citadelle d'Akershus
Géolocalisation sur la carte : centre d'Oslo
(Voir situation sur carte : centre d'Oslo)
Citadelle d'Akershus

La citadelle d'Akershus (Akershus slott og festning en norvégien classique) se situe à Oslo, au bord du fjord d'Oslo et juste à côté de la mairie (rådhus).

Histoire[modifier | modifier le code]

La construction de la citadelle royale a débuté à la fin du XIIIe siècle, sous le règne du roi Håkon V de Norvège, pour servir de siège au représentant du roi. La citadelle a aussi servi pendant longtemps de prison.

Au cours du XVIIe siècle la citadelle est transformée en un château de la Renaissance entouré de bastions, afin qu'il puisse servir de résidence. L'église de la garnison est consacrée en 1742 sous le règne de Christian VI de Danemark. Elle a été restaurée et agrandie par Wilhelm von Hanno et Heinrich Ernst Schirmer en 1870.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, le , Vidkun Quisling prend le pouvoir en Norvège avec le titre de Ministre-Président du « Gouvernement national norvégien », après avoir suspendu la monarchie. Il installe ses bureaux dans le palais royal d'Oslo et collabore activement avec l'occupant nazi. Il gouverne la Norvège jusqu'à son arrestation le . Il est reconnu coupable de haute trahison après la guerre, avec deux autres dirigeants du Nasjonal Samling, Albert Viljam Hagelin et Ragnar Skancke, et est exécuté par un peloton d'exécution le à la citadelle d'Akershus.

Après la guerre, la citadelle est utilisée pour les vacances d'État, et notamment pour le 75e anniversaire du roi Haakon VII de Norvège en 1947. Les restaurations de la citadelle, commencées avant la guerre, se sont poursuivies après.

La citadelle aujourd'hui[modifier | modifier le code]

Dans la crypte de l'église de la citadelle se trouve la nécropole royale qui renferme les tombeaux des derniers souverains de Norvège.

Le gouvernement norvégien utilise les salles du château à des fins de représentation. Le ministère de la défense et l'armée utilisent également la citadelle pour loger certains de leurs personnels.

Pendant la journée, le site est largement ouvert au public. Outre le mausolée royal, la citadelle abrite aussi le musée militaire norvégien et le musée de la résistance norvégienne, ainsi que l'ancien site d'exécution de la prison, le Mémorial pour les patriotes norvégiens, où une quarantaine de personnes ont été fusillées au cours de la Seconde Guerre mondiale entre 1940 et 1945.

Crypte royale[modifier | modifier le code]

Sarcophage blanc du roi Haakon VII et de la reine Maud, sarcophage vert pour le roi Olav V et la princesse Märtha.

Dans l'aile sud de la citadelle d'Akershus est située l'église du château, qui possède une crypte où reposent les corps des souverains norvégiens de l'époque moderne. Actuellement, la crypte abrite les dépouilles des deux premiers couples royaux depuis l'indépendance du pays en 1905.

Par ordre chronologique d'inhumation:

  1. Maud de Galles, reine de Norvège ( - ) - épouse du roi Haakon VII de Norvège
  2. Märtha de Suède, princesse de Norvège ( - ) - épouse du roi Olav V de Norvège
  3. Haakon VII de Norvège, roi de Norvège ( - ) - fils de Frédéric VIII de Danemark
  4. Olav V de Norvège, roi de Norvège ( - ) - fils de Haakon VII de Norvège

La crypte accueille également les os de Sigurd Ier de Norvège (1090 † 1130), ainsi que les crânes du roi Håkon V de Norvège (1270 † 1319) et de son épouse la reine Euphémie de Rügen (1289 † 1312).

Liens internes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :