Märtha de Suède

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Märtha de Suède
Description de cette image, également commentée ci-après
La princesse Märtha de Suède en 1929.

Titre

Princesse héritière consort de Norvège


(25 ans et 15 jours)

Prédécesseur Princesse Victoria
Successeur Princesse Sonja
Biographie
Titulature Princesse de Suède-Norvège
Princesse de Suède
Dynastie Maison Bernadotte
Distinctions Ordre de Saint-Olaf
Nom de naissance Märtha Sofia Lovisa Dagmar Thyra Bernadotte
Naissance
Stockholm, Drapeau des Royaumes Unis de Suède et de Norvège Suède-Norvège
Décès (à 53 ans)
Oslo, Drapeau de la Norvège Norvège
Sépulture Citadelle d'Akershus
Père Carl de Suède
Mère Ingeborg de Danemark
Conjoint Prince Olav de Norvège
Enfants Ragnhild
Astrid
Harald Red crown.png
Religion Luthéranisme suédois
Luthéranisme norvégien

Description de cette image, également commentée ci-après

La princesse Märtha de Suède, de son nom complet à la naissance[1] Märtha Sophie Louise Dagmar Thyra de Suède et de Norvège (en suédois Märtha Sophia Lovisa Dagmar Thyra av Sverige og Norge), née le à Stockholm et morte le à Oslo, est un membre de la famille royale suédoise, également princesse héritière de Norvège à la suite de son mariage avec le prince Olav de Norvège en 1929.

Biographie[modifier | modifier le code]

Origines familiales et formation[modifier | modifier le code]

Photographie.
Le prince Carl, duc de Västergötland avec ses filles Märtha et Margaretha.
Photographie.
Mariage du prince Olav et de la princesse Märtha (1929).

Née le à Stockholm[2], Märtha de Suède est la fille du prince Charles de Suède (fils du roi de Suède Oscar II et de la reine Sophie de Nassau) et de la princesse Ingeborg de Danemark (fille du futur roi du Danemark Frédéric VIII et de Louise de Suède[2]).

Märtha est la seconde d'une fratrie de quatre : elle a une sœur aînée, la princesse Marguerite de Suède, née en 1899, une sœur cadette, la princesse Astrid de Suède, née en 1905, et un frère cadet, le prince Carl Bernadotte, né en 1911. Les enfants grandissent avec leurs parents au Palais Arvfurstens à Stockholm, où ils suivent les cours donnés par des précepteurs. En plus d'une éducation générale, Märtha reçoit une formation approfondie en puériculture et en premiers secours[3],[4].

Mariage avec le prince Olav de Norvège[modifier | modifier le code]

La princesse Märtha se rapproche de son cousin, le prince héritier de Norvège Olav (fils unique du roi Haakon VII et de la reine Maud), au cours des Jeux olympiques d'été de 1928, à Amsterdam. Leurs fiançailles officielles sont annoncées le [2] et leur mariage a lieu le à la cathédrale d'Oslo.

Le couple s’installe au domaine de Skaugum (en), cadeau de mariage du diplomate norvégien Fritz Wedel Jarlsberg. Après qu'il a été endommagé par un incendie en 1930, Märtha participe activement à son réaménagement[5].

Märtha et Olav auront trois enfants : Ragnhild Alexandra, née le , Astrid Maud Ingeborg, née le , et Harald, né le .

À la suite du décès de la reine Maud le , Märtha assume le rôle de Première Dame du royaume de Norvège.

En 1939, Märtha et Olav se rendent aux États-Unis pour effectuer une grande tournée dans la région d'Upper Midwest où vivent de nombreux immigrants norvégiens. Au cours de cette tournée, la princesse Märtha est honorée par une initiation à la sororité Delta Zeta (en)[6]. Le prince et la princesse se lient également d’amitié avec le président Franklin Delano Roosevelt et son épouse, Eleanor.

La période de la Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Départ pour la Suède (1940), puis pour les États-Unis[modifier | modifier le code]

Photographie.
Le couple héritier et leurs 3 enfants au domaine de Pook's Hill.

En , à la suite de l’invasion de la Norvège par l'armée allemande, la princesse et ses trois enfants quittent le pays, tandis que le prince héritier et le roi de restent d'abord sur place[5], puis partiront pour Londres un peu plus tard.

La princesse commence par séjourner à Stockholm, ce qui crée des tensions, la Suède souhaitant rester neutre dans ce conflit[7]. Le président Roosevelt les invite alors aux États-Unis où ils se rendent à bord du SS American Legion (en). Ils séjournent d'abord à la Maison-Blanche, puis emménagent au domaine de Pook's Hill à Bethesda, dans le Maryland[8].

Action en faveur de la Norvège[modifier | modifier le code]

Durant son séjour aux États-Unis, Märtha défend la cause norvégienne et s'efforce d'acquérir le soutien du peuple et du gouvernement américains à son pays.

En , elle voyage avec le président Roosevelt à bord du yacht présidentiel, l'USS Potomac, jusqu’à Terre-Neuve (Canada), où ont lieu des réunions avec Winston Churchill au sujet de la Charte de l'Atlantique.

Le , les États-Unis offrent à la Norvège le navire de guerre HNoMS King Haakon VII (en), en présence de la princesse Märtha et du président Roosevelt[9]. En réponse, Märtha prononce un discours en faveur de la libération de la Norvège. Roosevelt, impressionné par le travail de Märtha pour défendre les intérêts des Norvégiens et pour aider la Croix-Rouge américaine, prononce son discours « Look to Norway (en) ».

En 1942, elle reçoit l’Ordre de Saint-Olaf de la part du roi Haakon VII, lors de la fête d’anniversaire de celui-ci organisée à Londres[10].

L'après-guerre[modifier | modifier le code]

Photographie.
Märtha et Olaf en 1950.

À son retour en Norvège en 1945, la princesse Märtha est accueillie en héroïne et appelée la « Mère de la Nation » par le peuple norvégien qui loue son grand engagement pendant le conflit[5].

La santé du roi se dégradant, le couple héritier assume un nombre croissant d'engagements officiels. La princesse Märtha prononce notamment les discours du Nouvel An en 1946 et 1950[11].

Après un long combat contre le cancer, Märtha meurt le , trois ans avant que son époux n'accède au trône sous le nom d'Olav V. Elle est inhumée le dans la crypte royale de la citadelle d'Akershus[2].

Titres[modifier | modifier le code]

  •  : « Son Altesse royale, la princesse Märtha de Suède et de Norvège »
  •  : « Son Altesse royale, la princesse Märtha de Suède »
  •  : « Son Altesse royale, la princesse héritière de Norvège »
Monogramme.
Monogramme de la Princesse Märtha de Norvège.

Ascendance[modifier | modifier le code]

Hommages[modifier | modifier le code]

Son nom a été donné à une région de l'Antarctique, la côte de la Princesse-Martha.

Le Fonds commémoratif de la princesse héritière Märtha est une fondation caritative administrée par la Couronne norvégienne. La plus jeune fille de la princesse héritière, la princesse Astrid, en est la présidente. Créé le sous le nom de Fonds de Son Altesse Royale la princesse héritière Märtha lre, cette institution est destinée à apporter un soutien financier aux initiatives sociales et humanitaires menées par des organisations non gouvernementales[12].

Le navire Kronprinsesse Märtha (no), achevé en 1929, porte son nom. Ce navire a aidé à sauver des centaines de passagers lors du naufrage du navire de croisière allemand Dresde en 1934. Depuis 2000, il est utilisé comme navire-hôtel à Stockholm[13].

Le gâteau suédois populaire Prinsesstårta est nommé en l'honneur de Märtha et de ses deux sœurs lorsqu'elles étaient enfants[14].

En 2020, la mini-série télévisée historique Atlantic Crossing, coproduction de la société de production indépendante norvégienne Cinenord et la Société norvégienne de radiodiffusion NRK, retrace la vie de Märtha et sa famille pendant la Seconde Guerre mondiale[15].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. En 1901, la Norvège était un royaume associé au royaume de Suède, situation qui prend fin en 1905.
  2. a b c et d Régine, « Portrait : Martha de Norvège, née princesse de Suède – Noblesse & Royautés » (consulté le )
  3. (en) « Princess Märtha - Sveriges Kungahus », sur www.kungahuset.se (consulté le )
  4. Anne Vanderdonckt, Astrid ou le rêve fracassé, Paul Legrain
  5. a b et c « Crown Princess Märtha (1901-1954) - kongehuset.no », sur web.archive.org, (consulté le )
  6. (en) Nancy Brewer, Mackey Rochelle, A Century of Sisterhood: The Story of Delta Zeta Sorority 1902–2002, Phoenix: Heritage, Inc., AZ
  7. (en) « Princess Märtha of Sweden - Mother of the nation », sur History of Royal Women, (consulté le )
  8. (en-US) « Perspective | Norway’s crown princess fled the Nazis with her children and lived in Maryland », Washington Post,‎ (ISSN 0190-8286, lire en ligne, consulté le )
  9. Ola Bøe. Hansen, Sjøkrigens skjebner : deres egne beretninger, Sjømilitaere Samfund, (ISBN 82-92217-22-3 et 978-82-92217-22-1, OCLC 162378523, lire en ligne)
  10. (nb) Lars Roar Langslet, « Märtha Sofia Lovisa Dagmar Thyra », dans Norsk biografisk leksikon, (lire en ligne)
  11. (en) « Crown Princess Märtha (1901-1954) », sur www.royalcourt.no (consulté le )
  12. (en) « Crown Princess Märtha’s Memorial Fund », sur www.royalcourt.no (consulté le )
  13. (nl) « Kronprinzessin Martha », sur Cruise ship Odyssey (consulté le )
  14. « Le gâteau suédois – le gâteau des princesses | VPP Blog » (consulté le )
  15. (en-US) « Atlantic Crossing (TV Series 2020) - IMDb » (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]