Cimetière militaire italien de Bligny

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cimetière militaire italien.
Cimetière militaire italien de Bligny
Cimetière italien Sarcy monument.jpg

Le cimetière militaire italien de Bligny

Pays
Division administrative
Commune
Superficie
3,5 hectares
Tombes
3 440
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de la Marne
voir sur la carte de la Marne
Red pog.svg

Le cimetière italien de Bligny, est un cimetière militaire de la Première Guerre mondiale situé sur le territoire de la commune de Chambrecy dans le département de la Marne.

Localisation[modifier | modifier le code]

Le cimetière militaire italien est situé à dix-sept kilomètres à l’ouest de Reims, le long de la route départementale 980, sur le territoire de la commune de Chambrecy[1]. Il est composé d'une nécropole et d'un jardin du souvenir.

Présentation[modifier | modifier le code]

Jardin du souvenir[modifier | modifier le code]

Sur le côté sud de la route RD 980 se trouve le jardin du souvenir, vaste pente plantée de cyprès avec au fond une colonne commémorative avec cette dédicace gravée :

« ROMA AI 5000 ITALIANI CADUTI COMBATTENDO PER LA FRANCIA 1914-1918. »

(« Rome aux 5 000 Italiens tombés en combattant pour la France 1914-1918 »).

Cimetière militaire[modifier | modifier le code]

Il est situé en face du jardin du souvenir, sur le côté nord de la route. C'est le plus grand cimetière militaire italien de la Première Guerre mondiale en France, s'étendant sur une surface de 3,5 hectares, qui contient 3 440 dépouilles de soldats italiens dont 3 040 sont enterrés sous des croix blanches[1]. En majorité, il s’agit de soldats du IIe corps d'armée du général Alberico Albricci qui se battit lors de l’offensive Michael de juillet 1918.

On y trouve également la tombe du général Ugo Bagnani, en mission du gouvernement italien auprès de l'armée britannique, mort le 7 février 1917 à Cassel d’une pneumonie et une croix érigée à sa mémoire.

Au milieu du cimetière se dresse un autel à la mémoire des 5 000 soldats italiens morts sur le sol français au cours de la Grande Guerre[1]. Une stèle rappelle que d'avril à novembre 1918, 41 000 soldats italiens combattirent sur le front français.

Monument à la mémoire de la Légion garibaldienne[modifier | modifier le code]

Dans le cimetière, s'élève un monument aux soldats de la célèbre Légion Garibaldienne de 1914-1915 qui se trouvait notamment à Bolante décembre 1914, Courte-Chausse et au Ravin-de-Meurisson en mars 1915, elle était sous les ordres du Lieutenant-colonel Peppino Garibaldi. Il s’y trouve aussi honoré la mémoire des Troupes Auxiliaires Italiennes en France - T.A.I.F.

L'entrée du cimetière italien de Bligny.

Galerie d’images[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Julien Sapori, Les troupes italiennes en France pendant la première guerre mondiale, éditions Anovi, 2008.

Liens internes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Le cimetière italien de Bligny Chambrecy

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Benoît Hopquin « Les garibaldiens raniment la flamme », Le Monde, 7 octobre 2014