Chuck Feeney

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Chuck Feeney
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalités
Formation
Université Cornell
Cornell University School of Hotel Administration (en)
St. Mary of the Assumption High School (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
Religion
Membre de

Chuck Feeney, né le à Elizabeth (New Jersey), aux États-Unis, est un ex-milliardaire et philanthrope irlando-américain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il doit sa fortune à la cofondation du Duty Free Shoppers Group (DFS), enseigne très profitable dont les magasins permettent l'achat de biens non affectés de taxes et bénéficient de l'essor du tourisme de masse[1].

Il a assigné sa fortune à la promotion de bonnes causes, a créé une fondation philanthropique à laquelle il a cédé l'essentiel de sa fortune. Les bénéficiaires de ses aides sont nombreux et variés. L'université Cornell, dont Chuck Feeney est issu, a reçu la somme de 600 millions de dollars. Il a subventionné les systèmes éducatifs irlandais, sud-africain et australien. Il a aussi soutenu Fidel Castro et l'IRA, ce dernier soutien restant le plus controversé[2],[3].

Conformément aux exigences de Chuck Feeney, ces donations sont longtemps restées secrètes. Elles n'ont été divulguées qu'au moment de la rédaction d'une biographie parue en 2007[4].

En 2012 et alors que cette fondation possède encore 1,5 milliard de dollars, il annonce vouloir tout donner à l'horizon de cinq ans[5]. Fin 2016, la fondation réalise sa dernière donation en offrant 7 millions de dollars à une association étudiante de l'université Cornell. Il conserve un patrimoine estimé à un peu plus de 2 millions de dollars[6].

Sources[modifier | modifier le code]

  1. Paris Match, « Charles Feeney, le milliardaire qui voulait être "fauché", a fini de distribuer sa fortune », sur parismatch.com (consulté le )
  2. (en) « Philanthropy with a radical edge », sur The Irish Times (consulté le )
  3. « The secretive do-gooder », The Economist,‎ (ISSN 0013-0613, lire en ligne, consulté le )
  4. (en) Steven Bertoni, « Exclusive: The Billionaire Who Wanted To Die Broke . . . Is Now Officially Broke », sur Forbes (consulté le )
  5. Jim Dwyer, « A Billionaire Philanthropist Struggles to Go Broke », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le )
  6. Jim Dwyer, « ‘James Bond of Philanthropy’ Gives Away the Last of His Fortune », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le )
  • Article de The economist : The secretive do-gooder, 06/10/07, p. 93, books and arts
  • The Billionaire Who Wasn't: How Chuck Feeney Secretly Made and Gave Away a Fortune, Conor O'Clery, Perseus Books, 2007