Christine-Charlotte de Wurtemberg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Christine Charlotte de Wurtemberg (née le à Stuttgart et morte le à Bruchhausen Hoya) était née princesse de Wurtemberg, et régna après la mort de son mari, le prince Georges-Christian de Frise orientale, à partir de 1665, pendant 25 ans sur le Comté de la Frise orientale. Elle était extraordinairement belle, intelligente et éloquente, mais aussi dominatrice intraitable et, sans complexe. Son règne a été marqué par des affrontements à l'intérieur de la frise orientale. Dans l'ensemble, le règne de Christine Charlotte a laissé un mauvais souvenir.

Biographie[modifier | modifier le code]

Christine Charlotte était une princesse de Wurtemberg fille du duc Eberhard VII de Wurtemberg de son premier mariage avec Anne-Catherine de Salm-Kyrbourg. À l'âge de 17 Ans, elle a épousé le 10 Mai 1662, George Christian de la Frise-orientale, qui devint la même Année, prince héréditaire. Le Mariage dura seulement trois ans, son mari étant décédé le 6 Juin 1665. Le couple a trois enfants, deux filles qui sont mortes dans l'enfance, et enfin, quatre mois après le décès de George Christian, un fils, Christian-Eberhard de Frise orientale.

En tant que mère du futur prince, elle gouverne le comté de la Frise orientale, qu'elle veut diriger comme un État absolutiste ce qui amène des conflits, le comté se trouvant plusieurs fois au bord de la guerre Civile. Ses efforts n'ont toutefois pas été couronné de succès, car l'Empereur a avancé l'âge légal de la majorité de son fils, pour qu'il puisse prendre le pouvoir.

En matière de politique étrangère Christine Charlotte est active et signe le 22 Décembre 1666 avec le Comté d'Oldenbourg, un traité frontalier, fixant la "ligne d'Or", qui, jusqu'à aujourd'hui, sépare la Frise orientale de l'Arrondissement de Frise.

En Mars 1690 elle cède le pouvoir à son fils, sous la pression. Elle passe les dernières années à Berum.

Références[modifier | modifier le code]

  • Joachim Fischer: Christine Charlotte. Dans: Sönke Lorenz, Dieter Mertens, Volker Press (Éd.): La Maison De Wurtemberg. Un biographisches Lexikon. Kohlhammer, Stuttgart, 1997, (ISBN 3-17-013605-4), S. 160f.
  • Gerhard Raff: Hie bien Wirtemberg toujours. Tome 3: La Maison de Wurtemberg, Duc Wilhelm Ludwig jusqu'Duc Friedrich Carl. Hohenheim, Stuttgart, Leipzig, 2002, (ISBN 3-89850-084-5)/ (ISBN 978-3-943066-11-1), S. 70-133.

Liens[modifier | modifier le code]

Notices d'autoritéVoir et modifier les données sur Wikidata : Fichier d’autorité international virtuel • Gemeinsame Normdatei