Christiane Möbus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Christiane Möbus
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (72 ans)
CelleVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
A travaillé pour

Christiane Möbus (née le ) est une sculptrice allemande, artiste d’objets et professeure universitaire.

Biographie[modifier | modifier le code]

Möbus naît le à Celle. Elle étudie de à à la Haute École d'arts plastiques de Braunschweig, notamment avec Emil Cimiotti. Elle s’établit pendant deux années à New York dans le cadre d'une bourse obtenue auprès de la DAAD. Après avoir terminé ses études, elle enseigne dans un lycée, puis obtient une chaire de professeure invitée à la Haute École d'arts plastiques de Braunschweig en 1981. L'année suivante en 1982, elle y est nommée professeure. A partir de 1990, elle enseigne à l'Université des arts de Berlin et est professeure invitée au Konsthögskolan Valand (sv) de l'Université de Göteborg.

Dans le cadre de son travail, qui se concentre sur la sculpture et l'art de l'objet, elle reçoit plusieurs bourses d'études et de nombreux prix[1],[2],[3].

Socle de monument vide à Göttingen[modifier | modifier le code]

L'oeuvre de Christiane Möbus à Göttingen
L'œuvre de Christiane Möbus à Göttingen (à gauche et au centre) et le monument original d'Hanovre (à droite)

En , Christiane Möbus offre une œuvre à la ville de Göttingen. L’œuvre est inaugurée le .

C'est une réplique humoristique du Mémorial Ernst August d'Hanovre. Il s'agit d'un piédestal de forme et de taille identiques, mais sans cheval ni cavalier, qui - comme l'original à Hanovre - est installé devant la gare de Göttingen. A l'épigraphe originale gravée sur le piédestal : « Dem Landesvater sein treues Volk » (Au père de l'État, son peuple fidèle), l'artiste substitue celle de : « Dem Landesvater seine Göttinger Sieben » (Au père de l'État, les sept de Göttingen).

Le fait que le socle soit vide d'une part, que l'épigraphe soit modifiée d'autre part, et qu'aux sept noms des professeurs soit ajouté celui de l'artiste (dans la même taille et police de caractères), suscite de vives critiques. Trois jours après l'inauguration du monument, il s'avère que l'inscription originale n'était pas fidèlement reproduite : l'année de l'accession au trône d'Ernst August Ier était indiquée en chiffres romains en 1827 au lieu de 1837 - un X manquait. L'erreur est corrigée deux semaines après l'inauguration[4].

Collections publiques (sélection)[modifier | modifier le code]

Quelques œuvres de Christiane Möbus

Expositions (sélection)[modifier | modifier le code]

Expositions personnelles

Quelques œuvres de Christiane Möbus

Expositions de groupe

Prix (sélection)[modifier | modifier le code]

  • 2018 : Prix Hannah Höch, Berlin
  • 2010 : Prix Gabriele Münter, Berlin[17]
  • 1993 : Prix de Basse-Saxe dans la catégorie Culture
  • 1986 : Prix du Kunstpreis, Berlin
  • 1981 : Prix du Cercle Culturel et Économique Allemand, Berlin
  • 1980 : Prix Bernhard Sprengel des Beaux-Arts, Hanovre
  • 1978 : Lauréat Villa Romana
  • 1977 : Bourse d'études Karl Schmidt-Rottluff

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (de) « Christiane Möbus », sur Stiftung Stadtmuseum Berlin (consulté le 27 mars 2019).
  2. « L'arche de Christiane Möbus », sur La boite verte, (consulté le 27 mars 2019).
  3. (en) « German Bundestag - Christiane Möbus », sur German Bundestag (consulté le 27 mars 2019).
  4. Ulrich Schubert, « Das X ist da », Göttinger Tageblatt GmbH & Co. KG, (consulté le 5 décembre 2015).
  5. « Galerie Rupert Walser », sur www.rupertwalser.de (consulté le 10 avril 2019)
  6. « current exhibitions | Kunstmuseum Kloster unser lieben Frauen Magdeburg », sur www.kunstmuseum-magdeburg.de (consulté le 10 avril 2019)
  7. a et b « Galerie Rupert Walser | SHOWS », sur www.rupertwalser.de (consulté le 10 avril 2019)
  8. « Christiane Möbus – laute und leise Stücke - Kunstverein Hannover », sur www.kunstverein-hannover.de (consulté le 10 avril 2019)
  9. « 88. Herbstausstellung - Kunstverein Hannover », sur www.kunstverein-hannover.de (consulté le 10 avril 2019)
  10. « Mental Diary - Kunstverein Hannover », sur www.kunstverein-hannover.de (consulté le 10 avril 2019)
  11. (en-US) DKM, « … out of one warehouse », sur www.museum-dkm.de (consulté le 10 avril 2019)
  12. « Leinen los! 85. Herbstausstellung niedersächsischer Künstler - Kunstverein Hannover », sur www.kunstverein-hannover.de (consulté le 10 avril 2019)
  13. a b c et d « Christiane Möbus - galerie mueller-roth », sur www.galerie-mueller-roth.de (consulté le 10 avril 2019)
  14. « NORDLICHTER - 84. Herbstausstellung niedersächsischer Künstler - Kunstverein Hannover », sur www.kunstverein-hannover.de (consulté le 10 avril 2019)
  15. « PANORAMA — 82. Herbstausstellung niedersächsischer Künstler - Kunstverein Hannover », sur www.kunstverein-hannover.de (consulté le 10 avril 2019)
  16. « Die Sehnsucht des Kartografen - Kunstverein Hannover », sur www.kunstverein-hannover.de (consulté le 10 avril 2019)
  17. art Newsticker, Münter-Preis für Christiane Möbus« http://www.art-magazin.de/newsticker/index.html?news_id=3473 »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), .