Christian Trédaniel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Trédaniel (homonymie).
Christian Trédaniel
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 77 ans)
Nationalité
Activité
Fratrie
Guy Trédaniel (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Domaine

Christian Trédaniel, né le à Paris et décédé le [1], a développé la médecine étiopathique.

Il est le frère aîné de l'éditeur Guy Trédaniel.

Biographie[modifier | modifier le code]

C'est à l'occasion d'un accident lors d'une compétition de saut[2] qu'il découvre la réalité des névralgies sciatiques, grâce au Dr André de Sambucy. À la suite de cet événement, Christian Trédaniel n’aura de cesse de se former puis de développer la pratique des thérapies manuelles. Sa démarche le conduit à déposer en 1963 le terme « étiopathie », du grec « aitia », cause, et « pathos », souffrance.

Entre 1970 et 1980, il crée un enseignement en France et en Suisse, et assure la direction des institutions professionnelles liées au développement de l’étiopathie. Aujourd'hui, les étiopathes sont formés dans quatre facultés libres (Paris, Rennes, Toulouse et Lyon) et suivent un cursus de six années d’études.

Christian Trédaniel est également l’auteur de plusieurs ouvrages de référence pour les praticiens étiopathes : Principes fondamentaux pour une médecine étiopathique et de vulgarisation scientifique : Du reboutement à l’étiopathie.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Principes fondamentaux pour une médecine étiopathique, Avenir des Sciences, 6e éd., 2007.
  • Du reboutement à l’étiopathie, Avenir des Sciences, 2e éd., 2005.
  • Atlas des techniques mécanistes en étiopathie, vol. 1, 2, 3 et 4, Avenir des Sciences.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]