Éditions Trédaniel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Guy Trédaniel)

Logo de la maison d'édition
Repères historiques
Création 1974
Fondée par Guy Trédaniel
Fiche d’identité
Forme juridique SARL
Statut éditeur indépendant
Siège social Paris (France)
Dirigée par Guy Trédaniel
Frédéric Trédaniel
Spécialités ésotérisme, spiritualité, arts divinatoires, santé
Langues de publication français
Diffuseurs Dilisco
Site web editions-tredaniel.com

Les éditions Trédaniel sont un groupe d'édition français fondé en 1974 par Guy Trédaniel et situés à Paris. Le groupe comprend dix maisons d’édition : Guy Trédaniel Éditeur, Éditions Véga, Josette Lyon, Contre-dire, Dervy, Médicis, Entrelacs, Le Courrier du livre, Exergue et Le Relié.

Présentation[modifier | modifier le code]

Ligne éditoriale[modifier | modifier le code]

Guy Trédaniel, en 2010.

Éditeur d’ouvrages sur les traditions orientales depuis trente ans, Guy Trédaniel estime que « nous avons un décalage de dix ans par rapport à ce qui se passe aux États-Unis » en ce qui concerne le bien-être et la santé.

La ligne éditoriale est spécialisée dans l'édition d'ouvrages destinés à un large public dans les domaines des pseudosciences, de l'ésotérisme, des croyances, de la divination, de la médecine non conventionnelle, du développement personnel et d'autres domaines[note 1].

Catalogue[modifier | modifier le code]

Les éditions Trédaniel au Salon du livre 2012.

Le catalogue compte environ 2 000 ouvrages.

Les principaux auteurs de la maison sont Michel Saloff-Coste, Michel Gauquelin, Pierre Plantard, Jean Robin, Jean Parvulesco, Pierre-Noël Delatte, Michel Dogna, Yves Réquena, Jean-Louis Abrassart, Mirko Beljanski, Catherine Despeux, Liao Yi Lin, Mantak Chia, Laila Del Monte, Jean-Marc Governatori, Maxence Layet, Jean-Pierre Willem, Philippe Barraqué, Masaru Emoto, Elaine Kibaro, Sylvie Simon, Julius Evola, René Guénon, Robert Masson ; plus récemment, William Paul Young et Isabelle Cerf[1],[2]. Le médecin anesthésiste-réanimateur, critique sur la crise sanitaire, Louis Fouché est également publié avec le titre Tous résistants dans l'âme - Éclairons le monde de demain ![3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Raphaël Stainville, « Petit compte d'auteur devient grand best-seller », Le Figaro Magazine du .
  2. Voir sur Rue des livres.
  3. « "Tous résistants" : les contre-vérités scientifiques de Louis Fouché », sur LExpress.fr, (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]