Christian Cointat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
 Ne doit pas être confondu avec Michel Cointat.
Christian Cointat
Fonctions
Sénateur des Français établis hors de France
Réélection
Prédécesseur Paul d'Ornano
Biographie
Date de naissance (73 ans)
Lieu de naissance Tresques (Gard)
Nationalité Française
Parti politique UMP
Profession Directeur général au Parlement européen

Christian Cointat, né le à Tresques (Gard)[1], est un homme politique français, sénateur représentant les Français établis hors de France de 2001 à 2014.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le fils de Michel Cointat (ancien député et ministre). Il est directeur général au Parlement européen de profession.

Membre de l'Union pour un mouvement populaire, il devient sénateur représentant les Français établis hors de France le 10 octobre 2001, à la suite de la démission de Paul d'Ornano. Il est réélu le 26 septembre 2004.

Au Sénat, il est :

  • Secrétaire de la commission des lois constitutionnelles, de la législation, du suffrage universel, du règlement et d'administration générale ;
  • Membre de la Délégation parlementaire pour l'Union européenne ;
  • Membre de l'Union des Français de l'étranger ;
  • Membre du Groupe Union pour un mouvement populaire ;
  • Président du groupe d'études sur l'Arctique, l'Antarctique et les terres australes ;
  • Membre du groupe d'études des Droits de l'homme ;
  • Président du groupe France-Belgique et Luxembourg ;
  • Membre des groupes France-Afrique centrale, France-Australie, France-Canada, France-Italie, France-Madagascar et pays de l'Océan indien, France-Maroc, France-Nouvelle-Zélande, France-Québec, France-Vanuatu-Îles du Pacifique.

Lors du congrès de l'UMP d'automne 2012, il soutient la motion Le Gaullisme, une voie d'avenir pour la France.

En 2013, il est l'un des deux seuls sénateurs UMP en commission à se prononcer pour le projet de loi ouvrant le mariage aux personnes du même sexe.

Autres fonctions[modifier | modifier le code]

Distinction[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Actes du colloque : Français de l'étranger : une chance pour la France sur le site du Sénat
  2. « Décret du 13 juillet 2015 portant nomination », sur Légion d'honneur,‎ (consulté le 14 juillet 2015)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]