Chondre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la pétrologie image illustrant l’astronomie
Cet article est une ébauche concernant la pétrologie et l’astronomie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations du projet minéraux et roches.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Vue en coupe d'une météorite révélant des chondres, la météorite de Grassland (Alberta, USA). L'inter-trait de l'échelle est millimétrique.

Éléments importants des météorites non différenciées ou chondrites, les chondres (chondrules en anglais, du grec ancien χόνδρος — khόndros — (« petit grain ou cartilage »), prononcés [kɔ̃.dχ] « kondre ») sont des petites billes, généralement de quelques centaines de microns à plus rarement quelques millimètres, majoritairement composés de silicates mais de composition globale variée, noyés dans une matrice formée lors de la condensation de la nébuleuse solaire.

Il y a 4,56 milliards d’années, les chondres se sont agglomérés pour former les corps parents des chondrites, puis de façon ultime, des astéroïdes et des planètes.

Types morphologiques[modifier | modifier le code]

Ils sont qualifiés de monosomatiques s'ils sont formés par un seul cristal de silicates et de polysomatiques dans l'autre cas.

Formation[modifier | modifier le code]

Ils ont été formés par la cristallisation en état de micro-gravité de liquides silicatés et métalliques[1].

Leur origine (environnement, source d'énergie) reste très largement débattue, mais leur âge est extrêmement ancien.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Wood, p. 19

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) J.A. Wood, The New Solar System, Sky Publishing,