Chloé Legris

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Chloé Legris
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Distinction

Chloé Legris est une ingénieure québécoise (canadienne).

Biographie[modifier | modifier le code]

Chloé Legris est titulaire d'un baccalauréat universitaire en génie mécanique de l'Université de Sherbrooke[1].

Lutte contre la pollution lumineuse[modifier | modifier le code]

Le Parc national du Mont-Mégantic est l'hôte de l'Observatoire du Mont-Mégantic. Ce dernier opère le plus puissant télescope universitaire québécois. Depuis son ouverture en 1978, l'observatoire avait perdu une grande partie de sa capacité à observer le ciel dû à la pollution lumineuse croissante des villes et villages environnants. Chloé Legris fut engagée en 2003 par le parc afin de contrer cette tendance et de redonner une qualité de ciel appréciable à l'observatoire et au visiteurs du parc.

Ses travaux ont contribué à la création, en , de la première réserve internationale de ciel étoilé en milieu habité reconnue par L'International Dark Sky Association[2].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Chloé Legris, la tête dans les étoiles », sur La Presse
  2. Pauline Gravel, « Moins de lumière pour y voir plus clair », Le Devoir,‎ , A2 (lire en ligne)
  3. « Chloé Legris, scientifique de l'année », Le Devoir,‎ , B2 (lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]