Cheri Bustos

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cheri Bustos
Image illustrative de l'article Cheri Bustos
Fonctions
Représentante des États-Unis
En fonction depuis le
(4 ans, 11 mois et 14 jours)
Circonscription 17e district de l'Illinois
Prédécesseur Bobby Schilling
Biographie
Nom de naissance Cheryl Callahan
Date de naissance (56 ans)
Lieu de naissance Springfield (Illinois)
Nationalité Américaine
Parti politique Parti démocrate
Diplômée de Université du Maryland
Université de l'Illinois
Profession Journaliste
Religion Catholicisme[1]

Cheryl Callahan-Bustos dite Cheri Bustos est une femme politique américaine, née le à Springfield (Illinois). Membre du Parti démocrate, elle est élue du dix-septième district de l'Illinois à la Chambre des représentants des États-Unis depuis 2013.

Biographie[modifier | modifier le code]

Origine et famille[modifier | modifier le code]

Son père, Gene Callahan, était journaliste avant d'être le conseiller des démocrates Alan Dixon et Paul Simon. Il est également proche de Dick Durbin[2],[3]. Son mari, Gerry Bustos, est shérif du comté de Rock Island. Ils ont ensemble trois fils[2].

Études et carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Cheri Bustos fréquente d'abord l'Illinois College (en), où elle joue au volleyball et au basketball[2]. Elle étudie la science politique à l'université du Maryland[2], d'où elle sort diplômé en 1983[4], puis obtient un master en journalisme[2] à l'université de l'Illinois à Springfield en 1985[4].

Cette année-là, elle devient journaliste au Quad-City Times, où elle reste 17 ans. Elle se reconvertit dans les relations publiques et travaille dans le domaine de la santé[2].

Carrière politique[modifier | modifier le code]

De 2007 à 2011, elle est élue conseillère municipale pour le 4e ward d'East Moline[3].

En 2012, elle se présente à la Chambre des représentants des États-Unis dans le 17e district de l'Illinois, dans le nord-ouest de l'État. La circonscription, historiquement démocrate et ouvrière, avait basculé lors de la vague républicaine de 2010. Cependant, les villes démocrates de Rockford et Peoria sont incorporées au district lors du redécoupage des circonscriptions[2]. Cheri Bustos remporte la primaire démocrate avec 58 % des suffrages, devant le maire de Freeport George Gaulrapp et un administrateur de l'Augustana College (en) Greg Aguilar, tous les deux à 21 %[5]. Elle affronte le républicain sortant Bobby Schilling. Dans ce district où Barack Obama est favori, les deux candidats font campagne en tant que modérés et se posent en défenseur du Medicare[3]. Ils sont donnés au coupe-coupe dans les sondages[3],[6]. Profitant notamment de la participation liée à l'élection présidentielle[2], Cheri Bustos est élue avec 53,3 % des voix[1]. Elle est réélue en 2014 face à Schilling, améliorant son score (à 55,5 %[1]) malgré une nouvelle poussée des républicains au niveau national.

Lors des élections de 2016, Bustos est réélue avec 21 points d'avance sur son rival républicain Patrick Harlan, dans une circonscription qui vote pourtant en faveur de Donald Trump (de justesse)[2],[7]. En février 2017, elle écarte une candidature au poste de gouverneur de l'Illinois après avoir rejoint la direction du groupe démocrate à la Chambre, en tant que vice-présidente du Democratic Policy and Communications Committee[8]. Durant l'été 2017, elle prend la tête du Heartland Engagement dont le but est d'aider les candidats démocrates dans les zones rurales, en vue des élections de 2018[7].

Positions politiques[modifier | modifier le code]

Le magazine Politico la situe au centre-gauche de l'échiquier politique américain. Elle est favorable au droit à l'avortement et à un certain contrôle des armes à feu. Elle se montre toutefois en faveur de l'oléoduc Keystone et d'une réforme de l'Obamacare[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) « Rep. Cheri Bustos, D-Ill. », sur media.cq.com (consulté le 25 août 2017).
  2. a, b, c, d, e, f, g, h, i et j (en) Michael Kruse, « The Secret Weapon Democrats Don’t Know How to Use », sur politico.com, (consulté le 25 août 2017).
  3. a, b, c et d (en) Eric Timmons, « Schilling, Bustos locked in tight battle for 17th District », sur qconline.com, (consulté le 25 août 2017).
  4. a et b (en) « BUSTOS, Cheri, (1961 - ) », sur bioguide.congress.gov (consulté le 25 août 2017).
  5. (en) Ed Tibbetts, « 17TH DISTRICT: Bustos wins primary », sur qctimes.com, (consulté le 25 août 2017).
  6. (en) Anna Meier, « Bustos-Schilling race too close to call », sur theknoxstudent.com, (consulté le 25 août 2017).
  7. a et b (en) Simone Pathé, « DCCC Names Cheri Bustos Chairwoman of Heartland Engagement », sur rollcall.com, (consulté le 25 août 2017).
  8. (en) The Associated Press, « US Rep. Cheri Bustos says she won't run for Illinois governor », sur fox32chicago.com, (consulté le 25 août 2017).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :