Chef d'État-Major des armées (Royaume-Uni)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chef d'État-Major de la Défense.
Sir Nicholas Houghton, l'actuel Chief of the Defence Staff.

Le chef d'État-Major des armées du Royaume-Uni — en anglais : chief of the Defence Staff (soit CDS en abrégé), ce qui se traduit littéralement par « chef d'État-Major de la Défense » — est le commandant suprême des Forces armées britanniques, et le principal conseiller militaire du gouvernement.

Officiellement, le monarque britannique est le commandant en chef des armées, mais en pratique, le gouvernement en assure la direction au moyen du Conseil de la Défense (Defence Council), dont le CDS est un des membres. Il préside également le Comité des chefs d'état-major (Chiefs of Staff Committee). Il est secondé par le vice-chef d'État-Major des armées (Vice-Chief of the Defence Staff).

Historique[modifier | modifier le code]

Le poste de chef d'État-Major des armées a été créé en 1959 pour illustrer la nouvelle conception des opérations conjointes qui sont apparues au cours de la Seconde Guerre mondiale.

Le chef d'État-Major des armées possède le plus haut grade de chaque branche armée, selon son armée d’origine : Admiral (s'il vient de la Royal Navy), General (British Army) ou Air Chief Marshal (Royal Air Force).

Chefs d'État-Major des armées du Royaume-Uni[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Chief of the Defence Staff (United Kingdom) » (voir la liste des auteurs).