Chasse au fantôme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Un chasseur de fantôme en train de lire un détecteur de champ électromagnétique

Le terme de chasse au fantôme regroupe toutes les activités qui consistent à visiter des endroits réputés hantés, c'est-à-dire réputés habités par des créatures surnaturelles invisibles. Dans le monde occidental, le visiteur parlera le plus souvent de fantômes ou d'esprits. Le but du visiteur peut être d'essayer d'être témoin de phénomènes physiques qui lui paraissent inexplicables, de ressentir la présence de fantômes, de rapporter des preuves de leur existence, ou encore d'essayer de communiquer avec eux. Certaines personnes en ayant fait leur source de revenus prétendent pouvoir chasser les fantômes du lieu visité.

Les activités de chasse au fantôme ont été vivement critiquées de par leur refus de se plier à la méthode scientifique. À ce jour il n'existe aucune preuve scientifique de l'existence des fantômes ou autres esprits[1],[2].

Techniques utilisées par les chasseurs[modifier | modifier le code]

Certains amateurs de la chasse aux fantômes prétendent obtenir de meilleurs résultats en se munissant de certains équipements. Bien que leur efficacité n'ait jamais pu être prouvée scientifiquement, certains équipements jouissent d'une plus grande popularité que d'autres.

  • Les Ouijas sont un accesoire populaire depuis la fin du 19ème siècle. Une simple planche sur laquelle on a inscrit des lettres ou des mots peut suffire dans l'esprit du chasseur de fantômes, ce qui explique cette popularité,
  • Depuis l'avènement de l'électronique, des appareils plus complexes rencontrent une certaine popularité. La complexité de ces appareils ajoute au mystère ambiant:
    • Des détecteurs de champ magnétiques (en Anglais, "EMF"). Bien que les phénomènes magnétiques soient bien connus, le détecteur peut capter de fluctuations de champs qui peuvent paraître inexplicables pour l'opérateur (lignes à haute tension, équipement Wifi, etc...), ce qui ajoute un effet spectaculaire à la détection, surtout si le détecteur est réglé ou modifié pour émettre des sons dont la fréquence varie avec le champ.
    • Des caméras thermiques ou des caméras ou lunettes à vision nocturne. La plupart des chasseurs de fantôme préfèrent pratiquer leur activité dans l'obscurité; par conséquent les caméras thermiques rencontrent un succès tout naturel. Le rendu particulier des images de ces caméras ajoute à l'effet spectaculaire.
    • Des thermomètres. La croyance selon laquelle la présence de fantômes peut faire chuter la température est vivace.
    • Des magnétophones. Certains chasseurs de fantômes prétendent enregistrer des sons ou encore des mots dits par les fantômes.

Bien que la plupart des chasseurs de fantômes prétendent utiliser des méthodes scientifiques, aucun de ces équipements n'a été utilisé de façon satisfaisante permettant d'apporter des preuves de l'existence des fantômes [1],[2].

Chasseurs de fantômes professionnels[modifier | modifier le code]

Certaines personnes ont fait de la chasse aux fantômes leur source de revenus, et se présentent non seulement comme expertes des créatures surnaturelles, mais aussi expertes de l'équipement permettant prétendument de détecter la présence de fantômes.

  • Aux États-Unis, Ed et Lorraine Warren se présentent comme chasseurs de fantômes.
  • En Suède, l'équipe « Laxton » publie sur Internet des vidéos de visites de lieux prétendument hantés et vend du merchandising et de l'équipement électronique qu'elle présente comme permettant de pratiquer la chasse aux fantômes.

Fantômes dans les croyances spirites[modifier | modifier le code]

Selon les amateurs de spiritisme, les fantômes sont « une forme de médiumnité à la recherche des Esprits dit du bas astral, c'est-à-dire des Esprits qui aurait connu peu d'expériences matérielles. » [Source manquante] Il en résulterait, selon cette doctrine, que « les fantômes sont ignorants, ou maléfiques. » [Source manquante].

Chasse au fantôme dans la culture[modifier | modifier le code]

Plusieurs livres, films et séries mettent en scène des chasseurs de fantômes.

Films (fictions)[modifier | modifier le code]

Séries télévisées (fiction)[modifier | modifier le code]

Séries télévisées (téléréalité)[modifier | modifier le code]

Émissions Web[modifier | modifier le code]

Chaînes YouTube[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Benjamin Radford, The Shady Science of Ghost Hunting, LiveScience (en), 27 octobre 2006, (page consultée le 30 décembre 2009).
  2. a et b (en-US) « Study: No Scientific Basis for Vampires, Ghosts », sur Associated Press, (consulté le 30 novembre 2020)

Articles connexes[modifier | modifier le code]