Charley Quinol

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Charley Quinol
Image illustrative de l’article Charley Quinol
Charley Quinol en 2015.
Contexte général
Sport Karaté
Biographie
Nationalité France
Naissance (44 ans)
Lieu de naissance Pointe-à-Pitre
Taille 1,83 m (6 0)
Poids de forme 130 kg (286 lb)

Charley Quinol est un karatéka spécialiste du style kyokushin, né le à Pointe-à-Pitre en Guadeloupe. Il mesure 1,83 m pour 130 kg et est médaillé de bronze aux championnats du monde KWF Kyokushinkai à Tokyo au Japon, trois fois champion d'Europe KWF, quintuple champion de France.

Parcours[modifier | modifier le code]

Championnats du monde KWF à Tokyo au Japon.

Charley Quinol grandit en Guadeloupe à Morne-à-l'Eau. Après l’obtention de son baccalauréat en comptabilité et gestion, il quitte son île pour la métropole et Paris afin de poursuivre ses études. À quinze ans, ses parents l'inscrivent au club de karaté Mornalienne de Oyama avec le Sensei Plaisance et comme instructeur Gérold Sergius où il découvre le kyokushinkai, activité à laquelle il se consacre définitivement à 26 ans, en dépit de son intérêt pour le basket-ball. Il pratique alors le kyokushinkai au Club de Paris 17, dans le 17e arrondissement à Porte de Clichy dans un premier temps, pour ensuite rejoindre le Cercle Kibuban Paris 12, Club de Jean Château et comme instructeur Lucian Gogonel à l’époque. Il intègre ainsi élite du kyokushin national au sein de la Team France F.K.O.K.

Il remporte ses titres nationaux consécutivement en « senior + » (vétéran 1) « poids lourds » à l’occasion de la coupe de France kyokushinkai 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017 à Paris[1].

Champion d'Europe[modifier | modifier le code]

Il honore une première sélection en équipe de France lors d'un championnat international à l'occasion des Championnats d'Europe de Kyokushinkai (IKO 1) à Bucarest en Roumanie en 2010 où il remporte une médaille de bronze[2], s'inclinant en demi-finale face au futur vainqueur, le champion du monde bulgare Damyanov qui s'impose sur décision en prolongation.

championnats d'Europe Kyokushinkai 2010 en Roumanie.

Dès la saison suivante, il représente l'équipe de France à l’occasion du championnat d’Europe de kyokushinkai Open à Gorzow en Pologne. En seniors, il domine ses premiers combats, face à un Polonais puis un Suisse. Il s'échoue en demi-finale face à l'Espagnol Pablo Estensoro. Lors de l'année 2013, lors de la 27e édition du championnat d’Europe de kyokushin qui se déroule à Legnica en Pologne, Charley Quinol combat en « senior + » dans la catégorie super-lourds. Il dispute la finale face à au Polonais Robert Solniczek. Mais avec un tate tsuki puis un gedan mawashi geri, le sociétaire du Kibukan bat son adversaire pour décrocher une médaille d'or. Il devient ainsi champion d’Europe[3] pour la première fois de sa carrière. Charley Quinol conserve son titre de champion d’Europe l’année suivante à Volos en Grèce[4].

En 2017, Charley Quinol qui participe pour la troisième fois aux championnats d’Europe dans la catégorie des super-lourds, remporte l’ensemble de ses combats éliminatoires. Sa finale l’oppose au Polonais Mariusz. Il remporte son troisième titre européen[4].

Médaille de bronze au premier championnat du monde de kyokushin au Japon[modifier | modifier le code]

Championnat du monde kyokushinkai WKF à Chiba au Japon en 2014.

En fin d'année 2014, avec ses deux titres européens, Charley Quinol figure parmi les meilleures espoirs de médailles de la délégation française pour le premier championnat du monde de kyokushinkai KWF à Chiba au Japon[4]. il affronte au premier tour en seniors super lourds un Japonais. En quart de finales, il affronte un Norvégien qu'il bat une prolongation sur un score de 3 drapeaux à 0. En demi-finale, Le Français tombe sur le multiple champion d'Europe bulgare Petar Martinov. Beaucoup plus grand que Quinol, Martinov joue la distance et enchaîne poings, genoux et jambes, prenant peu à peu l'ascendant, mais le Français rétablit l'équilibre dans les trente dernières secondes. Finalement, le Bulgare s'impose après deux prolongations sûr la balance [5].

Club : Raion Fighters Kyokushin (R.F.K)[modifier | modifier le code]

Formé au « Cercle Kibukan » par Jean Château mais surtout par le champion du monde poids légers Lucian Gogonel. Il évolue par la suite aux côtés de nombreux futurs champions avant de devenir lui aussi un instructeur pour la rentrée en 2012 au sein du Cercle Kibukan pendant six ans[6].

Fort de toutes ces expériences probantes et très enrichissantes, motivé par l’une de ses élèves Pascaline Marguerite, elle-même très riche en expérience dans notre Art-Martial, Charley Quinol va créer le club « Raion Fighters Kyokushin (R.F.K) »[7].

Il est l'entraîneur national de l'équipe de France de la Fédéral Kyokushin Organisation Karaté (FKOK)[8], dans laquelle il a remporté tous ses titres[4].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Grades[modifier | modifier le code]

Charley Quinol est ceinture noire 3e Dan kyokushinkai[9], ceinture noire 3e Dan Fédération française de karaté (FFK), diplôme d'animateur fédéral (D.I.F), membre de la « team France » de Fédéral Kyokushin Organization Karate (F.K.O.K)[4].

Résultats[modifier | modifier le code]

Senseï Charley Quinol
  • 2007 : 1er de l'Open Shinkyokushinkai (Premesques)
  • 2008 : 5e de la coupe de France FFK Kyokushinkai
  • 2008 : 1er des Masters Kyokushinkai d'Evreux
  • 2009 : 3e de la coupe de France FFK Kyokushinkai[10],[11].
  • 2010 : 2e de la coupe de France FFK Kyokushinkai
  • 2010 : 3e du championnat d’Europe par catégorie (Roumanie)
  • 2010 : 3e du championnat d’Europe Open (Pologne)
  • 2013 : 1er de la coupe de France FFK Kyokushinkai (seniors+)
  • 2013 : 1er du Championnat d’Europe Open Seniors+ (Pologne)
  • 2014 : 1er de la coupe de France FFK Kyokushinkai (seniors+)[12]
  • 2014 :1er du championnat d’Europe Open Seniors+ (Grèce)
  • 2014 : 3e du championnat du monde kyokushinkai KWF « Super Lourd » (Tokyo)
  • 2015 : 1er de la coupe de France FFK Kyokushinkai (Seniors+)
  • 2016 : 1er de la coupe de France FFK Kyokushinkai (Seniors+)
  • 2017 : 1er du championnat d’Europe Open Seniors+ (Hollande)
  • 2017 : 1er de la coupe de France FFK Kyokushinkai (Seniors+)
  • 2018 : 3e de la Diamondcup à Anvers en Belgique (Shinkyokushin)
  • 2018 : 1er de la coupe d'Afrique kyokushinkai en Tunisie

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Fédération Française de Karaté », sur Fédération Française de Karaté (consulté le 12 septembre 2018).
  2. (en) « 24rd European weight category championships Bucharest 2010 », sur kyokushin-world.org.
  3. « 27th european Kyokushin championships Legnica 2013 » [PDF], sur kyokushinkai-france.com, .
  4. a b c d et e Bertrand Kron, « Federal World Kyokushin », sur www.kyokushinkai-france.com (consulté le 12 septembre 2018).
  5. « 1er championnat du monde Kyokushin », sur kyokushinkai-france.com, .
  6. « Cercle Kibukan Paris (75012) - Professeur Jean Chateau 4e Dan », sur www.cercle-kibukan.fr (consulté le 1er octobre 2018).
  7. « Journal Officiel - Accueil », sur www.journal-officiel.gouv.fr (consulté le 12 septembre 2018).
  8. « Pôle et Team France », sur kyokushinkai-france.com.
  9. « Le gradé », sur ffkarate.fr.
  10. « Coupe de France kyokushinkai : les videos des finales », sur karatebushido.com, .
  11. Jean-Philippe Bazerque, « Coupe de France kyokushinkai 2013 », sur shinkyokushinkai-france.com.
  12. « Coupe de France kyokushinkai » [PDF], sur ffkarate.fr, .

Liens externes[modifier | modifier le code]