Charles Ingram

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (mai 2014).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

image illustrant la télévision
Cet article est une ébauche concernant la télévision.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ingram.
Charles Ingram
Charles Ingram 1.jpg

Charles Ingram et son épouse Diana en 2006

Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Arme

Charles Ingram, né le est un ancien militaire de l’armée britannique.

Il est célèbre pour avoir triché au jeu télévisé Who wants to be a millionaire ? (la version anglaise de Qui veut gagner des millions ?) les 9 et . Des complices, dont son épouse Diana placée dans le public et Tecwen Whittock, un universitaire de 53 ans également candidat, lui ont permis de remporter de façon frauduleuse 1 million de livres sterling. En effet, ils toussaient à chaque fois que Charles Ingram prononçait la bonne réponse quand il réfléchissait à voix haute. Le présentateur de l’émission, Chris Tarrant n’a rien remarqué sur le coup, la supercherie n’a été découverte que quelques jours après. Ingram a par la suite reçu un coup de téléphone de la production de l'émission, Celador, qui lui a fait part de ses soupçons et lui a annoncé que l'enregistrement de l'émission avait été remis à la police. Celle-ci n'a jamais été diffusée à la télévision.

Le gain a évidemment été annulé par la suite. Charles Ingram et ses complices ont été reconnus coupables d'escroquerie par la justice britannique en avril 2003 et condamnés à 18 mois de prison avec sursis et à une amende de 30 000 livres[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]