Chariot télescopique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Chariot télescopique non rotatif.

Le chariot télescopique est un engin de manutention pour plusieurs utilisations : utilisation agricole, travaux publics, maçonnerie et métiers du bâtiment.

Origine[modifier | modifier le code]

Le premier chariot élévateur tout-terrain a été créé en 1958 par Andrée Braud et Henri Faucheux. En 1981, Braud-Faucheux devient Manitou Group et lance son premier chariot télescopique issu du chariot élévateur et du tracteur agricole.

Fonctionnement[modifier | modifier le code]

Le chariot télescopique est un engin qui possède quatre roues de même dimension pour lui permettre une meilleure adhérence lorsqu'il est utilisé pour pousser. C'est un matériel qui utilise sa pompe hydraulique pour mettre de l'huile hydraulique sous pression pour pousser les pistons des vérins. Une commande en cabine permet de manœuvrer sa flèche et ses outils, pour monter, baisser, caver, décaver, déplier ou replier le bras, et un vérin pour chacune des béquilles stabilisatrices. Il ne faut pas confondre chariot télescopique et chariot élévateur, qui sont des appareils de manutention et levage différents. Le chariot élévateur permet de manipuler des charges seulement à la verticale, contrairement au chariot télescopique.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Cet engin peut être muni de plusieurs outils : griffe multifonction, godet de terrassement, fourches à palettes, pics pour les bottes de paille, nacelle de levage. Le chariot télescopique peut également être muni de deux ou quatre roues motrices, afin de faciliter les manœuvres d'avance.

Dans certains cas, il peut être muni d'outils à utilité spécifique comme une dérouleuse-pailleuse, une pailleuse, ou une bétonnière. Cet engin peut être pourvu de béquilles stabilisatrices pour la stabilité de ce matériel lors de l'utilisation du bras en bout de flèche.

Classement et vente[modifier | modifier le code]

Le numéro des chariots télescopiques correspond à la hauteur de levage et à la capacité maximale de levage. Par exemple, pour le Merlo Turbo Farmer 34.7 TOP, 34 correspond aux 3,4 tonnes de levage et la hauteur de levage de 7 mètres.

Les chariots télescopiques sont classés en fonction de leur capacité de levage grâce à un schéma qui associe hauteur et longueur de la flèche. Ils sont souvent dotés d'une transmission full powershift précédée d'un convertisseur de couple. L'inconvénient d'une transmission hydrostatique reste son rendement, notamment sur route.

Les ventes annuelles de chariots télescopiques se situent entre trois mille et quatre mille machines, en progression ces dernières années. Le chariot télescopique a remplacé petit à petit le chargeur frontal sur les grosses exploitations de polyculture-élevage et céréalières. Aujourd'hui, il tient une place importante en agriculture.

Les chariots télescopiques sont vendus sous plusieurs marques : Caterpillar, Claas, Genie, Haulotte, Deutz-Farh, Dieci, JCB, Manitou, JLG, Massey-Fergusson, Merlo, Faresin et CNH.

Le chariot télescopique est aujourd'hui en concurrence avec les chargeurs sur pneus.

Références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :