Chapelle Saint-Apollinaire de Puimoisson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Chapelle Saint-Apollinaire
Image dans Infobox.
Présentation
Type
Propriétaire
Privée
Patrimonialité
Localisation
Pays
Région
Département
Commune
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte des Alpes-de-Haute-Provence
voir sur la carte des Alpes-de-Haute-Provence
Red pog.svg

La chapelle Saint-Apollinaire est une chapelle située à Puimoisson, en France[1].

Description[modifier | modifier le code]

La chapelle garde de son appartenance au hospitalier une allure de forteresse. La nef, haute de 10,8 m, pour une largeur de 3,95 m, est composée de trois travées. Sa partie nord est bordée de chapelles annexes. L'abside est formée d'un mur droit. La toiture est voûtée en berceau bisé[2].

Localisation[modifier | modifier le code]

La chapelle est située dans le vallon Sant Poullenar, de la vallée du Laus, sur la commune de Puimoisson, dans le département français des Alpes-de-Haute-Provence[2].

Historique[modifier | modifier le code]

En 1210, la chapelle est dépend d'un prieuré, annexe de l'abbaye Saint-Thiers de Saoû du diocèse de Valence, dans la Drôme. L'abbé de Saint-Thiers de Saoû échange ce prieuré, en 1233, contre une église que possédaient les Hospitaliers de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem depuis le XIIe siècle. Ces derniers disposaient déjà une commanderie à Puimoisson. Après un saccage de l'édifice, en 1574, la chapelle resta à l'abandon jusqu'à la Révolution française, où elle devient exploitation agricole[2].

Protection[modifier | modifier le code]

L'édifice est classé au titre des monuments historiques le [1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Chapelle Saint-Apollinaire », notice no PA00080447, base Mérimée, ministère français de la Culture
  2. a b et c Patrimoine architectural de Haute-Provence : 10 années de sauvegarde des monuments dans les Alpes-de-Haute-Provence (1970-1980), vol. 72, Forcalquier, Alpes-de-Lumières, , 104 p. (ISSN 0182-4643), p. 50-51

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jacques Thirion, « Une construction des hospitaliers en Provence : Saint-Apollinaire de Puimoisson », dans Provence historique, 1956, numéro spécial Mélanges Busquet. Questions d'histoire de Provence (XIe-XIXe siècle), p. 108-118 (lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]