Chacraraju

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Chacraraju
Vue de la face sud de la montagne.
Vue de la face sud de la montagne.
Géographie
Altitude 6 108 m, sommet ouest
Massif Cordillère Blanche (cordillère Occidentale, Andes)
Coordonnées 8° 59′ 36″ sud, 77° 36′ 54″ ouest
Administration
Pays Drapeau du Pérou Pérou
Région Ancash
Provinces Huaylas, Yungay
Ascension
Première par une expédition française dirigée par Lionel Terray

Géolocalisation sur la carte : Pérou

(Voir situation sur carte : Pérou)
Chacraraju

Le Chacraraju (du quechua : chakra « petite ferme, champ », et rahu « neige, glace », littéralement « champ de neige »)[1],[2],[3] est un sommet de la cordillère Blanche, au Pérou. Il est situé à l"intérieur du parc national de Huascarán, dans la région d'Ancash.

Topographie[modifier | modifier le code]

Le Chacraraju possède deux sommets abrupts reliés par une longue crête orientée est-ouest :

  • sommet ouest (6 108 m) ;
  • sommet est (Nevado Huaripampa, 6 000 m).

Alpinisme[modifier | modifier le code]

Parmi les vingt-neuf sommets de plus de 6 000 m de la cordillère Blanche, le Nevado Huaripampa est le dernier à avoir été gravi et constitue au moment de sa conquête la plus difficile ascension réalisée dans les Andes tropicales.

Ascensions[modifier | modifier le code]

  • 1956 - Ascension su sommet ouest par une expédition dirigée par Lionel Terray et composée de Maurice Davaille, Claude Goudin, Maurice Martin, Robert Sennelier, Raymond Jenny et Pierre Souriac
  • 1962 - Le Nevado Huaripampa est conquis par l'expédition de Claude Maillard avec Louis Dubost, Paul Gendre, Lionel Terray, Guido Magnone, Louis Gevril, Jean Puiseux, Robert Sandoz, André Parat et Jacques Soubis
  • 1987 - Face sud par René Desmaison avec Christophe Profit et Sylviane Tavernier[4]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (es) Teofilo Laime Ajacopa, Diccionario Bilingüe Iskay simipi yuyayk'ancha, La Paz, 2007
  2. (es) lema.rae.es Diccionario de la lengua española, consulté le 21 octobre 2013
  3. babylon.com
  4. Sylviane Tavernier est en 1985 la première femme guide de haute montagne à Chamonix

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Gérard Bordes, Grande Encyclopédie de la Montagne, t. 2, Paris, Atlas, , 2400 p.

Articles connexes[modifier | modifier le code]