Chômage dans l'Union européenne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Taux de chômage dans les pays de l'Union européenne en février 2012.

Les pays de l'Union européenne (et de l'Europe de manière plus générale) ont connu à partir des années 1970 des niveaux importants de chômage. La hausse a débuté à la suite des deux chocs pétroliers de 1973 et 1979.

Si les États-Unis ont également connu une forte hausse du taux de chômage, surtout à partir des années 1970, ce taux est redescendu une première fois à un niveau faible à la fin des années 1990, puis une deuxième fois à partir de 2005 avec la fin de la crise de la bulle internet.

Historique[modifier | modifier le code]

Taux de chômage dans les pays de l'Union européenne en février 2013.

Au sein de l'Union européenne certains pays ont connu au début des années 2000 un retour à des situations de quasi plein emploi comme l'Irlande, le Royaume-Uni, ou les Pays-Bas, tandis que d'autres pays sont restés à un niveau relativement élevé de chômage comme l'Allemagne et la France ou l'Espagne. Les « nouveaux entrants » de l'Union européenne, pays de l'ex-Bloc de l'Est, ont eux connu un début de décrue du chômage à partir du milieu des années 2000.

La crise financière, qui débute à la mi-2007 par la crise des prêts hypothécaires aux États-Unis (crise des subprimes), s'étend ensuite progressivement à l’ensemble des marchés financiers, et finit par toucher l’économie réelle à la fin de l'année 2008.

À cette date, de nombreuses économies entrent en récession sous l'effet d'une part de la contraction des échanges extérieurs et d'autre part du moindre dynamisme des demandes internes. Cette contraction s'accompagne de coupes massives de l'emploi.Le taux de chômage dans l'Union européenne (UE 27) progresse fortement passant de 7,0 % en moyenne en 2007 à 9,6 % au début de l'année 2010.

La crise de la dette des états européens les plus endettés éclate au même moment et conduit à des mesures de restrictions en Grèce, en Irlande, en Espagne, ou au Portugal. Il s’ensuit une récession pour ces pays accompagnée d'une hausse très forte du chômage. À la fin 2012 le taux de chômage atteignait quasiment 27 % en Espagne et en Grèce. Et début 2013, le taux de chômage atteint 12 % dans l'Union européenne[1].

Taux de chômage dans l'Union européenne et aux États-Unis de 1993 à 2013.

En dehors des pays les plus touchés par la crise de la dette, le chômage progresse à nouveau depuis la fin-2010 en France ou aux Pays-Bas et dans certains pays de l'Est notamment. Le chômage reste au niveau élevé atteint au début de 2010 dans un nombre important d'autres pays dont le Royaume-Uni, le Danemark, la Suède et la Finlande. Seule l’Allemagne connaît une évolution radicalement différente avec un repli sensible du niveau du chômage dont le taux ne dépasse pas 4,8 % en décembre 2014[2].

En décembre 2014, Eurostat estime que 24,06 millions d’hommes et de femmes étaient au chômage dans l’Union européenne (taux de 9,9 %), dont 18,13 millions dans la zone euro (taux de 11,4 %). Parmi les États membres, les taux de chômage les plus faibles ont été enregistrés en Allemagne (4,8 %) et en Autriche (4,9 %), et les plus élevés en Grèce (25,8 % en octobre 2014) et en Espagne (23,7 %). La France se trouve environ en moyenne de l’Union européenne avec 10,3 %[2].

En décembre 2014, le taux de chômage des jeunes (moins de 25 ans) s’est établi à 21,4 % dans l’Union européenne et à 23,0 % dans la zone euro, contre respectivement 23,1 % et 23,9 % en décembre 2013. Il s’agit du taux le plus bas enregistré pour l’Union européenne depuis septembre 2011 et pour la zone euro depuis juin 2012. Les taux les plus bas en décembre 2014 ont été observés en Allemagne (7,2 %), en Autriche (9,0 %) ainsi qu’aux Pays-Bas (9,6 %), et les plus élevés en Espagne (51,4 %), en Grèce (50,6 % en octobre 2014), en Croatie (44,8 % au quatrième trimestre 2014) et en Italie (42,0%). La France se trouve légèrement au-dessus de la moyenne avec 25,2 %[2].

Aux États-Unis la crise a entraîné ce qu'il est convenu d'appeler la « grande récession »[3]. À l'occasion de cette crise le chômage a dépassé 10 % fin 2009, soit un niveau supérieur à celui observé alors dans l’Union européenne. Un tel niveau n'avait pas été atteint aux États-Unis depuis la récession du début des années 1980[4] .

Le retour à une croissance même relativement incertaine a permis aux États-Unis d'enregistrer ensuite une décrue du chômage qui atteint désormais moins de 8 %[5]. Bien que souvent jugé limité ce recul fait ressortir par différence la dégradation de la situation dans l'Union européenne où sous l'effet d'une croissance atone et de mesures restrictives, le chômage continue de progresser, plusieurs pays connaissant un chômage de masse.

Chiffres[modifier | modifier le code]

Chômage officiel[modifier | modifier le code]

Le chômage officiel répertorie la différence entre le nombre d'actifs (au sens du BIT) et le nombre d'employés. Ce chiffre ne prend pas en compte le sous-emploi.

Taux de chômage (en pourcentage) par pays dans l'Union européenne [6]
Pays ou zone 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016
Drapeau de l’Union européenne UE-28 (28 pays) 9,2 9,0 8,2 7,2 7,0 8,9 9,6 9,6 10,5 10,8 10,2 9,1
Euro symbol gold.svg Zone euro (19 pays) 9,2 9,1 8,3 7,5 7,5 9,6 10,2 10,1 11,3 12,0 11,6 10,5
Drapeau de l'Allemagne Allemagne 10,4 11,2 10,1 8,5 7,4 7,6 7,0 5,8 5,4 5,2 5,0 4,6 4.1
Drapeau de l'Autriche Autriche 4,9 5,2 4,8 4,4 3,8 4,8 4,4 4,2 4,3 4,9 5.6 5,8 6.0
Drapeau de la Belgique Belgique 8,4 8,5 8,3 7,5 7,0 7,9 8,3 7,2 7,6 8,4 8,5 8,3 7.8
Drapeau de la Bulgarie Bulgarie 12,1 10,1 9,0 6,9 5,6 6,8 10,3 11,3 12,3 13,0 11,6 9,4 7.6
Drapeau de Chypre Chypre 4,6 5,3 4,6 3,9 3,7 5,4 6,3 7,9 11,9 15,9 16,1 15,6 13.0
Drapeau de la Croatie Croatie 13,9 13,0 11,6 10,0 8,9 9,6 12,3 13,9 16,1 17,3 17,0 16,6 13.3
Drapeau du Danemark Danemark 5,5 4,8 3,9 3,8 3,4 6,0 7,5 7,6 7,5 7,0 6.6 6,1 6.2
Drapeau de l'Espagne Espagne 11,0 9,2 8,5 8,2 11,3 17,9 19,9 21,4 24,8 26,1 24,5 22,1 19.6
Drapeau de l'Estonie Estonie 10,1 8,0 5,9 4,6 5,5 13,5 16,7 12,3 10,0 8,6 7.4 6.2 6.8
Drapeau de la Finlande Finlande 8,8 8,4 7,7 6,9 6,4 8,2 8,4 7,8 7,7 8,2 8,7 9,4 8.8
Drapeau de la France France 8,9 8,9 8,8 8,0 7,4 9,1 9,3 9,2 9,8 10,3 10,3 10,4 10.1
Drapeau de la Grèce Grèce 10,6 10,0 9,0 8,4 7,8 9,6 12,7 17,9 24,5 27,5 26.5 24.9 23.6
Drapeau de la Hongrie Hongrie 6,1 7,2 7,5 7,4 7,8 10,0 11,2 11,0 11,0 10,2 7.7 6.8 5.1
Drapeau de l'Irlande Irlande 4,5 4,4 4,5 4,7 6,4 12,0 13,9 14,7 14,7 13,1 11,4 9,4 7.9
Drapeau de l'Italie Italie 8,0 7,7 6,8 6,1 6,7 7,8 8,4 8,4 10,7 12,2 12.7 11,4 11.7
Drapeau de la Lettonie Lettonie 11,7 10,0 7,0 6,1 7,7 17,5 19,5 16,2 15,0 11,9 10.8 10,2 9.6
Drapeau de la Lituanie Lituanie 10,9 8,3 5,8 4,3 5,8 13,8 17,8 15,4 13,4 11,8 10,4 9,1 7.9
Drapeau du Luxembourg Luxembourg 5,0 4,6 4,6 4,2 4,9 5,1 4,6 4,8 5,1 5,9 6,0 6,1 6.3
Drapeau de Malte Malte 7,2 6,9 6,8 6,5 6,0 6,9 6,9 6,4 6,3 6,4 5,8 5,3 4.7
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas 5,7 5,9 5,0 4,2 3,7 4,4 5,0 5,0 5,8 7,3 7,4 6,9 6.0
Drapeau de la Pologne Pologne 19,1 17,9 13,9 9,6 7,1 8,1 9,7 9,7 10,1 10,3 9,0 7,5 6.2
Drapeau du Portugal Portugal 7,8 8,8 8,8 9,2 8,7 10,7 12,0 12,9 15,8 16,4 14,1 12,6 11.2
Drapeau de la République tchèque République tchèque 8,3 7,9 7,1 5,3 4,4 6,7 7,3 6,7 7,0 7,0 6,1 5,1 4.0
Drapeau de la Roumanie Roumanie 8,0 7,1 7,2 6,4 5,6 6,5 7,0 7,2 6,8 7,1 6,8 6,8 5.9
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni 4,7 4,8 5,4 5,3 5,6 7,5 7,8 8,1 7,9 7,6 6.1 5.3 4.8
Drapeau de la Slovaquie Slovaquie 18,4 16,4 13,5 11,2 9,6 12,1 14,5 13,7 14,0 14,2 13,2 11,5 9.6
Drapeau de la Slovénie Slovénie 6,3 6,5 6,0 4,9 4,4 5,9 7,3 8,2 8,9 10,1 9,7 9,1 8.0
Drapeau de la Suède Suède 7,4 7,7 7,1 6,1 6,2 8,3 8,6 7,8 8,0 8,0 7,9 7,4 6.9
Pays candidats
Drapeau de la Turquie Turquie - 9,5 9,0 9,1 10,0 13,0 11,1 9,1 8,4 9,0 10,0 11.4 13.3
Source : Eurostat - Taux de chômage par sexe et par groupe d'âge - moyennes annuelles, % [3]), Le taux de chômage diagramme Google

Chômage inofficiel ou sous-emploi[modifier | modifier le code]

La population en sous-emploi est constituée de deux groupes de personnes :

  • celles qui travaillent à temps partiel (moins de 35 heures), qui souhaitent travailler davantage :
et effectuent des démarches de recherche d’emploi (ou en ont trouvé un qui commence dans les 3 mois) ;
ou sont disponibles pour le faire (qu’elles soient à la recherche d’un emploi ou non).
  • celles (à temps plein ou à temps partiel) qui ont involontairement travaillé moins que d’habitude, pour cause de chômage partiel ou d’intempéries par exemple.

Selon l'institut Eurostat l'Union européenne comptait 9,2 millions de travailleurs souhaitant travailler plus d'heures ainsi que 11 millions de travailleurs non-recensés dans la population active[7].

Liste du sous-emploi par pays de l'UE en 2012[8]
Pays Travailleurs à temps partiel souhaitant travailler plus d’heures
Milliers
Personnes disponibles pour travailler mais ne recherchant pas un emploi
Milliers
Personnes recherchant un emploi mais temporairement indisponibles
Milliers
Chomeurs
Milliers
Drapeau de la Belgique Belgique 158 100 60 369
Drapeau de la Bulgarie Bulgarie 29 270 26 410
Drapeau de la République tchèque République tchèque 27 62 17 367
Drapeau du Danemark Danemark 88 69 24 219
Drapeau de l'Allemagne Allemagne 1,810 582 508 2,316
Drapeau de l'Estonie Estonie 10 41 3 71
Drapeau de l'Irlande Ireland 147 44 13 316
Drapeau de la Grèce Grèce 190 91 36 1,204
Drapeau de l'Espagne Espagne 1,385 1,071 236 5,769
Drapeau de la France France 1,144 285 444 3,002
Drapeau de l'Italie Italie 605 2,975 111 2,744
Drapeau de Chypre Chypre 20 15 3 52
Drapeau de la Lettonie Lettonie 44 67 6 155
Drapeau de la Lituanie Lituanie 37 16 197
Drapeau du Luxembourg Luxembourg 5 13 2 13
Drapeau de la Hongrie Hongrie 88 215 11 476
Drapeau de Malte Malte 5 5 12
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas 138 308 85 469
Drapeau de l'Autriche Autriche 148 144 39 189
Drapeau de la Pologne Pologne 344 632 102 1,749
Drapeau du Portugal Portugal 256 232 29 860
Drapeau de la Roumanie Roumanie 239 458 701
Drapeau de la Slovénie Slovénie 18 13 90
Drapeau de la Slovaquie Slovaquie 37 41 13 378
Drapeau de la Finlande Finlande 75 111 63 207
Drapeau de la Suède Suède 237 134 101 403
Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 1,907 774 334 2,511
Drapeau de la Norvège Norvège 81 67 22 85

Bureaux ou services de l'emploi dans l'Union européenne[modifier | modifier le code]

Bureaux ou services dans les pays de l'Union européenne
Allemagne Bundesagentur für Arbeit et Bundesverwaltungsamt
Autriche Arbeitsmarktservice (de) (AMS)
Belgique VDAB, FOREM, ORBEM et ADG
Bulgarie Агенцията по заетоста предоставя (National Employment Agency)
Chypre Labour Office
Danemark Arbejdsmarkedsstyrelsen et Arbejdsformidlingen
Espagne Instituto Nacional de Empleo
Estonie Tööturuamet
Finlande Työministeriö/Arbetsministeriet
France Pôle emploi
Grèce OAED
Hongrie Állami Foglalkoztatási Szolgálat
Irlande FAS - Training and Employment Authority
Italie Ministero del lavoro e delle politiche sociali
Lettonie Nodarbinatibas valsts agentura
Lituanie Lietuvos darbo birža et Lietuvos darbo federacija
Luxembourg Administration de l'Emploi
Malte Korporazzjoni ghax
Pays-Bas Centrum voor Werk en Inkomen (nl)
Pologne Polskie Publiczne Służby Zatrudnienia et Wojewódzki Urząd Pracy
Portugal Instituto do Emprego e Formação Profissional
République tchèque MPSV-Správa služeb zaměstnanosti
Roumanie Agentia Nationala pentru Ocuparea Fortei de Munca (Agence nationale pour l’occupation de la Force de travail)
Royaume-Uni Jobcentre Plus et (DEL) Noord Ierland
Slovaquie UPSVAR et Narodny urad prace
Slovénie Zavod Republike Slovenije za zaposlovanje
Suède Arbetsmarknadsstyrelsen et Arbetsmarknadsverket

Références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]