Château de Charuel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Château de Charuel
Présentation
Type
Fondation
XIe siècleVoir et modifier les données sur Wikidata
Propriétaire
Localisation
Adresse
Coordonnées

Le château de Charuel ou château de Charruel ou château de Sacey est une ancienne forteresse des ducs de Normandie[note 1], du XIe siècle, dont les vestiges se dressent sur la commune française de Sacey dans le département de la Manche, en région Normandie.

Localisation[modifier | modifier le code]

Les vestiges du château de Charuel sont situés sur une crête dominant la rivière, à l'ouest du bourg de Sacey, dans le département français de la Manche. C'était une place forte normande sur la marche de Bretagne.

Historique[modifier | modifier le code]

Le château de Charuel est élevé par le duc de Normandie Robert le Magnifique, face au château d'Antrain en territoire breton[note 2]. Le duc Robert de Normandie, pour garantir cette frontière, construisit une ligne de défense sur le Couesnon avec les forteresses de Charruel en Sacey, Pontorson et Montaigu-en-Argouges[3]. Le capitaine de la place est à cette époque un certain, Auvray le Géant[4]. En 1549, Charles de Couvren, est dit sieur et châtelain de Sacey[5].

Description[modifier | modifier le code]

De l'ancienne forteresse il ne subsiste que les restes d'une enceinte quadrangulaire.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Salch parle d'une maison forte[1].
  2. Bernard Beck, donne le nom du château de Cherrueix aux confins de Bretagne[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Charles-Laurent Salch, Dictionnaire des châteaux et des fortifications du Moyen Âge en France, Strasbourg, Éditions Publitotal, , 28e éd. (1re éd. 1979), 1304 p. (ISBN 2-86535-070-3, OCLC 1078727877), p. 1000.
  2. Bernard Beck, Châteaux forts de Normandie, Rennes, Ouest-France, , 158 p. (ISBN 2-85882-479-7), p. 18.
  3. André Davy, Les barons du Cotentin, Condé-sur-Noireau, Éditions Eurocibles, coll. « Inédits et introuvables du patrimoine Normand », , 319 p. (ISBN 978-2-91454-196-1), p. 86-87.
  4. Davy 2014, p. 85.
  5. Georges Bernage, « Le manoir du Dick », Vikland, la revue du Cotentin, no 1,‎ avril-mai-juin 2012, p. 30 (ISSN 0224-7992).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]