Château de Canet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Château de Canet
Image illustrative de l’article Château de Canet
Vestiges du château sur la Grand place de Canet
Période ou style Château fort
Début construction XIVe siècle ?
Propriétaire initial Maison de Guilhem,
seigneurs de Clermont
Destination initiale Siège seigneurial
Propriétaire actuel Propriété privée
Coordonnées 43° 36′ 06″ nord, 3° 29′ 26″ est
Pays Drapeau de la France France
Région historique Languedoc
Subdivision administrative Région Languedoc-Roussillon
Département Département de l'Hérault
Commune Canet
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Château de Canet
Géolocalisation sur la carte : Hérault
(Voir situation sur carte : Hérault)
Château de Canet

Le château de Canet est un édifice du XIVe siècle, ou antérieur, aujourd'hui réduit à l'état de vestiges. Il est recensé à l'Inventaire général du patrimoine culturel.

Les restes de ce monument sont situés sur la Grand place, dans le village de Canet, département de l'Hérault.

Historique[modifier | modifier le code]

Les premiers seigneurs de Canet sont les Guilhem, puissants seigneurs de Clermont-Lodève.

Au XIe siècle, Raymond Bérenger de Clermont reçoit de Gausfred II, comte du Roussillon, « divers gages et garants pour une portion de la ville de Torelles (Torreilles) et pour le château de Canet ».

En 1215, par une clause de son testament, le baron Aymeri de Clermont demande à son fils aîné Bérenger d'employer les rentes du château de Canet à des œuvres pieuses pour le repos de son âme[1].

En 1830, le château de Canet est acquis par Joseph-François de Marguerit, ancien émigré[2].


Situation légale[modifier | modifier le code]

Les vestiges du château de Canet sont une propriété privée. Ils font l'objet d'un recensement à l'Inventaire général du patrimoine culturel[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Auguste Durand, Histoire de la ville de Clermont-l'Hérault et de ses environs, p. 87, en souscription à Montpellier « chez les principaux libraires », 1837 (lire en ligne) (page consultée le 5 février 2011)
  2. M. Faucillon, Les docteurs agrégés de la faculté de droit de Montpellier (1681-1791), Académie des sciences et lettres de Montpellier, mémoires de la Section des lettres, vol. 3, p. 382, Boehm et fils, Montpellier, 1859 (lire en ligne) (page consultée le 5 février 2011)
  3. Ministère de la Culture, Inventaire général du patrimoine culturel, Notice no IA00029335, base Mérimée, ministère français de la Culture

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]