Château d'Escalup

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Château d’Escalup)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Château d'Escalup
Image illustrative de l’article Château d'Escalup
Période ou style Médiéval, château gascon
Type Château-fort
Début construction XIVe-XVIIe siècles
Destination initiale Habitation
Propriétaire actuel Personne privée
Destination actuelle Habitation
Protection  Inscrit MH (1999)
Coordonnées 44° 03′ 37″ nord, 0° 32′ 44″ est[1]
Pays Drapeau de la France France
Anciennes provinces de France Agenais
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Lot-et-Garonne
Commune Lamontjoie

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château d'Escalup

Géolocalisation sur la carte : Aquitaine

(Voir situation sur carte : Aquitaine)
Château d'Escalup

Géolocalisation sur la carte : Lot-et-Garonne

(Voir situation sur carte : Lot-et-Garonne)
Château d'Escalup

Le château d’Escalup, bâti au XIVe siècle, sur la commune de Lamontjoie (Lot-et-Garonne) est un château de « type gascon ».

Description[modifier | modifier le code]

Le château fut édifié par la famille d’Escalup, dont il a conservé le nom. Il est parfois considéré comme une salle (ou tour-salle), la différence entre la salle et le « château gascon » étant parfois difficile à établir. C’est un corps de bâtiment rectangulaire, accoté d’une seule tour peu saillante et qui fut arasée à la hauteur du bâtiment principal.

Il comporte quatre niveaux. Les deux premiers, percés de simples meurtrières, étaient affectés au stockage, les niveaux supérieurs servant pour l’habitation : ils sont percés de grandes baies qui paraissent d’origine. Un pilier central en pierre soutenait le plancher du 3e niveau. L’intérieur était desservi par des escaliers en bois, mais un escalier à vis dans l’épaisseur du mur menait du 3e au 4e niveau. La présence de corbeaux sur l’extérieur des murs nord et ouest laisse penser qu’il existait une galerie en bois ou des hourds.

Histoire[modifier | modifier le code]

De la famille d’Escalup, le château passa à celle des Malvin, qui y apporte des modifications au XVIIe siècle. Au XVIIIe, sont édifiées diverses dépendances. À la Révolution, les bâtiments ne sont plus habités, la toiture s'est effondrée et les terres sont réunies avec celles de la propriété des Ferbos-Magnos.

Depuis 2005 le château racheté est en cours de restauration.

Le château a été inscrit au titre des monuments historiques en 1999[2],[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-Henri Ducos et Maurice Bordes (dir.), Sites et Monuments du Lectourois, Lectoure, , « Châteaux et salles du Lectourois »

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]