Château d'Échallens

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Château d'Échallens
Image illustrative de l’article Château d'Échallens
Vue globale du château
Période ou style médiéval
Début construction XIIIe siècle
Propriétaire initial Famille de Montfaucon
Propriétaire actuel commune d'Échallens
Destination actuelle Administration communale
École enfantine
Protection Bien culturel d'importance régionale
Coordonnées 46° 38′ 29″ nord, 6° 37′ 48″ est
Pays Suisse
Canton Vaud
Commune Échallens

Géolocalisation sur la carte : Suisse

(Voir situation sur carte : Suisse)
Château d'Échallens

Géolocalisation sur la carte : canton de Vaud

(Voir situation sur carte : canton de Vaud)
Château d'Échallens

Le château d'Échallens est un château de Suisse, situé sur le territoire de la commune vaudoise d'Échallens.

Histoire[modifier | modifier le code]

Tour du château d'Échallens

La date de construction du château n'est pas connue, mais ce qui est sûr, le château a été construit sous Amédée III de Montfaucon au XIIIe siècle[1]. En 1424 le château devient la propriété de Louis II de Chalon-Arlay qui le fit agrandir en 1451[1].

Quelques années plus tard, en 1476, à la suite de la bataille de Grandson, la famille de Chalon perd possession du château qui devient la possession des bailliages communs de Fribourg et Berne[1]. Ces derniers administreront alors le Pays de Vaud jusqu'à la révolution vaudoise.

Au XVIe siècle, le château sert de siège à la justice inférieure d'Échallens. Il y siège en effet le Tribunal féodal[A 1]. Les procédures criminelles de l'ensemble du bailliage d'Échallens à l'exception d'Orbe y sont aussi réglées au château.

Le château devient propriété de l'État au XIXe siècle. En effet, depuis 1816 le château est la propriété de la commune d'Échallens[A 2]. La municipalité avance notamment les arguments suivants :

« On peut tirer un très bon parti d'une partie des bâtiments (...) une autre partie du château peut servir pour les audiences du Tribunal, de la Justice de Paix, de la Municipalité (...) que le terrain qui entoure le château est susceptible de grandes améliorations (...) »

— Municipalité de la commune d'Échallens en 1816[A 2]

Toutefois, quatre ans plus tard, la commune tente de se séparer du château à cause de dettes importantes. Ce qui ne sera finalement pas fait[A 2]. En 1842 le château abrite un centre de formation paramédical nommé « Diaconesses ou Sœurs de la Charité »[A 3]. Cet établissement forme des « gardes-malades charitables »[A 3].

Actuellement, en plus de la municipalité, le château abrite une école enfantine. Il a aussi un temps servi d'établissement pénitentiaire[B 1].

Situation[modifier | modifier le code]

Plan historique du Bourg et du château d'Échallens

Le château d'Échallens se trouve au centre historique du bourg, entre la gare d'Échallens, au sud-est, et le Talent au nord et à l'ouest, sur une colline de molasse.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « Le château d'Échallens », sur swisscastles.ch (consulté le 5 mars 2012)

Références[modifier | modifier le code]

  • GARD91 : Mémoires d'un chêne
  1. GARD91, p. 56
  2. a b et c GARD91, p. 94
  3. a et b GARD91, p. 95
  • GARD98 : Échallens : passé simple
  1. GARD98, p. 38

Autres références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • [GARD91] Emile Gardaz, Eric Chevalley, Jean-Daniel Morerod, Regula Matzinger, Olivier Blanc, Pierre-Alain Cornaz et Christophe Gallaz, Mémoires d'un chêne, Échallens, Association pour le développement d'Échallens, , 144 p.
  • [GARD98] Emile Gardaz, Échallens : passé simple, Échallens, Édital, , 96 p.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]