Gare d'Échallens

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Échallens
Image illustrative de l’article Gare d'Échallens
Escaliers donnant accès aux voies 2 et 3 de la gare
Localisation
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Commune Échallens
Adresse place de la Gare 9
1040 Échallens
Coordonnées géographiques 46° 38′ 22″ nord, 6° 37′ 59″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire LEB
Exploitant L-E (1874-1912)
C-V (1889-1912)
LEB (dès 1913)
Code UIC 85011734
Services D, R
Caractéristiques
Ligne(s) 101 Lausanne - Bercher
Voies 3
Quais 2
Zone 50-51 (Mobilis)
Altitude 617 m
Historique
Mise en service 1874 (origine)
1998 (actuelle)
Correspondances
CarPostal 414 420 425 428 434 440 670
Géolocalisation sur la carte : Suisse
(Voir situation sur carte : Suisse)
Échallens
Géolocalisation sur la carte : canton de Vaud
(Voir situation sur carte : canton de Vaud)
Échallens

La gare d'Échallens est une gare ferroviaire du chemin de fer Lausanne-Échallens-Bercher, la principale de la ligne. Elle se situe sur le territoire de la commune d'Échallens, dans le canton de Vaud, en Suisse.

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

Établie à 617 m d'altitude, la gare d'Échallens est située au point kilométrique 14,16 de la ligne Lausanne – Bercher (101). Elle se situe entre la gare d'Assens et la halte de Sur Roche. Il s'agit de la gare centrale de la ligne. C'est un point de croisement, cette dernière étant à voie unique.

Histoire[modifier | modifier le code]

Construite en 1873, inaugurée en 1874, à la suite de l'ouverture du tronçon Cheseaux-sur-Lausanne-Échallens le 1er juin de la même année, la gare d'Échallens est la gare principale du chemin de fer Lausanne-Échallens-Bercher. En 1907, un incendie ravage les ateliers et dépôts de Chauderon. Ils seront déplacés à Échallens où de nouvelles halles sont construites à cet effet. Ils y demeureront jusqu'à aujourd'hui. Trois ans plus tard, en 1910, l'atelier est agrandi. En 1913, les anciens bâtiments en bois des gares d'Assens et d'Étagnières sont reconstruits à Échallens et servent de halles pour l'atelier. Toutefois, en 1985 les anciens bâtiments en bois sont démontés et la construction d'un nouvel atelier en béton est entreprise.

Jusqu'au , la ligne du L-E suivait la route cantonale et l'accès à la gare se faisait du côté est par une tranchée. Après cette date, l'accès se fait par le côté ouest grâce à une déviation après la gare d'Assens d'où la ligne cesse de longer la route cantonale pour passer par les Brits avant d'entrer dans le village par la Villaire. Cela apporte des simplifications de manœuvres ainsi qu'une réduction du temps d'arrêt des convois de 50 % en passant de 10 à 5 minutes.

En 1958 le bâtiment de la gare, y compris le buffet, est entièrement transformé. En 1971, la gare d'Échallens devient la gare centrale de la ligne. En effet, toutes les automotrices sont équipées d'un système radio relié à cette dernière. Dès 1981, il sera même possible, si besoin est, de provoquer une freinage d'urgence des trains depuis la gare.

À la fin des années 1990, la gare a été entièrement démolie et reconstruite, principalement pour des raisons de sécurité. Ainsi, c'est en 1998 qu'a été inaugurée la gare dans sa version actuelle.

Infrastructures[modifier | modifier le code]

LEB[modifier | modifier le code]

Pour les services à la clientèle, la gare comporte deux guichets accessibles depuis la salle d'attente ainsi que deux automates à billets CFF. C'est aussi dans cette gare que se trouve le poste de commande principal de la ligne. Un chef de gare gère les accès des trains et peut aussi contrôler visuellement toutes les autres gares et stations de la ligne, grâce à un système de vidéosurveillance.

L'accès aux voies 2 et 3 peut se faire aisément pour les personnes handicapées grâce à l'installation d'ascenseurs en plus des escaliers menant au passage sous voies. Des toilettes publiques sont aussi disponibles, toutes les voitures du LEB en étant dépourvues.

Les voies 1 et 2 sont reliées au reste de la ligne. La voie 3, quant à elle, est une voie sans issue. Elle sert aussi de voie de garage. La gare comporte aussi une voie d'accès aux dépôts qui font partie des infrastructures de la gare. Les dépôts comportent 7 voies de garage extérieures et 4 voies couvertes qui servent aussi d'atelier de maintenance. Il y a aussi une fosse pour l'entretien de la locomotive à vapeur no 8 ainsi qu'une voie de chargement pour transférer sur les rails les véhicules amenés par camions.

Au mois de février 2015, la compagnie met à l'enquête la construction d'un projet de couverture pour abriter et électrifier cinq voies de garage contiguës à la halle des véhicules routiers. Ce futur bâtiment couvrira une surface de 1 400 m2 et servira uniquement à parquer les véhicules ferroviaires. L'électrification des cinq voies de garage permettra de faciliter la manœuvre des trains afin de ne plus être dépendant du locotracteur Tm 2/2 no 1[1].

En septembre 2016, une mise à l'enquête a lieu pour des travaux d'aménagement de la gare. Il est prévu d'allonger le quai central à une longueur de 120 m en direction de Bercher dans le but de faire circuler des compositions à 6 éléments à l'horizon 2030. La marquise centrale sera aussi allongée. Le coût des travaux est devisé à 5 millions de francs[2].

Commerces[modifier | modifier le code]

La gare d'Échallens comporte un café/restaurant, le Buffet de la gare; un office de poste; ainsi qu'une succursale de la Banque cantonale vaudoise. Il y a aussi un distributeur automatique de produits alimentaires ainsi qu'un distributeur automatique de boissons chaudes.

Intermodalité[modifier | modifier le code]

Un parc relais pour les véhicules de 30 places y est aménagé[3]. La gare est aussi desservie par sept lignes de bus de CarPostal ; la ligne 414 à destination de la gare de Cossonay-Penthalaz, la ligne 420 vers la gare de Chavornay, la ligne 425 qui dessert l'ouest du Gros-de-Vaud à destination de la gare de Cheseaux, la ligne 428 jusqu'à Thierrens, la ligne 434 jusqu'à Poliez-Pittet, la ligne 440 jusqu'à la gare de Moudon et la ligne 670 à destination de celle d'Yverdon-les-Bains[4].

Desserte[modifier | modifier le code]

La gare d'Échallens est desservie par des trains régionaux et directs à destination de Bercher et de Lausanne-Flon.

En 2013, la gare compte une moyenne de 2 246 passagers par jour, soit 10,64 % des mouvements journaliers de la ligne[5].

Galerie de photos[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Sylvain Muller, « Projet de couvert à trains à la gare d’Echallens », 24 heures,‎ (lire en ligne, consulté le 24 février 2015)
  2. Sylvain Muller, « Travaux d'agrandissement en vue à la gare d'Échallens », L'Écho du Gros-de-Vaud,‎ , p. 15
  3. « Parking Gare LEB Echallens » [html], sur lausanneparkingsrelais.ch (consulté le 16 janvier 2014)
  4. « CarPostal : Réseau de lignes Vaud et Fribourg » [PDF], Bassin lémanique / Vaud, sur carpostal.ch (consulté le 16 janvier 2014)
  5. Observatoire de la mobilité, « Indicateurs de suivi de la mobilité lausannoise » [PDF], sur ville de Lausanne, Service des routes et de la mobilité, (consulté le 11 mai 2015), p. 13

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]


Origine Arrêt précédent Train Consultez la documentation du modèle Arrêt suivant Destination
Lausanne-Flon
ou Terminus
Assens
ou Terminus
R Terminus
ou Sur Roche
Terminus
ou Bercher
Lausanne-Flon Cheseaux D Terminus
ou Sugnens
Terminus
ou Bercher