Centre de préparation opérationnel des combattants de l'Armée de l'air

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Centre de préparation opérationnel des combattants de l'Armée de l'air
Histoire
Fondation
Cadre
Sigle
CPOCAAVoir et modifier les données sur Wikidata
Pays

Le Centre de Préparation Opérationnel des Combattants de l'Armée de l'Air (CPOCAA) est l'Unité de formation initiale des commando de l'air, bien comme des Militaires Techniciens de l'Air (MTA) de l'Armée de l'Air et de l'Espace. Créé le [1], il remplace l'Escadron de formation des commandos de l'air[2], fusionnant avec le centre de formation militaire élémentaire (CFME) de Saintes ; il stationne sur la Base aérienne d'Orange-Caritat[3],[4].

Missions[modifier | modifier le code]

Le CPOCAA assure la formation militaire élémentaire (FME) de tous les MTA de l'Armée de l'Air et de l'Espace, d'une durée de 8 semaines, peu importe leur spécialité d'origine. À l'issue de la phase de formation militaire élémentaire, le CPOCAA forme ses stagiaires à la spécialité de Fusilier commando de l'air, avant leur première affectation, mais également, tout au long de leur parcours professionnel dans cette spécialité[5].

Il offre plus d’une quarantaine de stages, d’une durée variant d’une semaine pour la mise en condition avant projection en opération extérieure (MCP), à 18 semaines pour le stage ATTILA, destiné aux commandos parachutistes devant intégrer le commando parachutiste de l’air (CPA 30).

Histoire[modifier | modifier le code]

La formation des Fusiliers commandos de l'air était initialement assurée directement par les unités.

En 1968, est créée la Brigade d'instruction des fusiliers commandos de l'air (BIFCA), sur la base aérienne 726 Nîmes-Courbessac, sur le territoire de la commune de Nîmes.

De 1979 au , date de création de l'EFCA, la formation des fusiliers commandos de l'air était assurée par l'Escadron de formation des fusiliers commandos et des maîtres-chiens (EFFCMC), implanté sur la base aérienne 726 Nîmes.

De à , l'EFCA était rattaché à la base aérienne 200 Apt-Saint-Christol.

De 1998 à 2015, l'EFCA stationnait sur la base aérienne 102 Dijon-Longvic. Il est dissous en et le Centre de formation rejoint alors la base aérienne 115 Orange-Caritat depuis le [6],[7]. Il fusionne également avec le centre de formation militaire élémentaire (CFME) de Saintes pour assurer la FME de tous les MTA de l'Armée de l'Air et de l'Espace.

Insigne et traditions[modifier | modifier le code]

Le CPOCAA a repris l'insigne (insigne Armée de l´Air homologué A1317) ainsi que la devise de l'EFCA.

Stages[modifier | modifier le code]

Le CPOCAA propose cinq[réf. nécessaire] parcours de formation pour les fusiliers-commando: FME, MAQUIS, MATOU et ATTILA. Il fournit un détachement pour la formation des BELOUGA. De plus, il forme les maîtres-chiens de l'Armée de l'Air et de l'Espace, de par le stage FSI (formation de spécialité initiale pour les MTA), ou le stage CE (certificat élémentaire) pour les sous-officiers, bien comme le BS (brevet supérieur). Il fournit également les stages Homme d'attaque niveau 1 et 2, bien comme les stages spécifiques de Pistage et Appui à la recherche et détection d'explosifs pour les équipes cynotechniques.

Il offre plus d’une quarantaine de stages, d’une durée variant d’une semaine pour la mise en condition avant projection en opération extérieure (MCP), à 18 semaines pour le stage ATTILA, destiné aux commandos parachutistes devant intégrer le commando parachutiste de l’air (CPA 30). Nous pouvons y compter des stages comme l'ITC (Instructeur de tir au combat) ou IATEC, moniteur et instructeur TAD (techniques d'auto-défense), entre autres.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]