Cassonade Graeffe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Cassonade Graeffe

La cassonade[1] Graeffe est un sucre produit et commercialisé par la Raffinerie Tirlemontoise. Elle est très connue en Belgique et dans le Nord de la France. On l'utilise principalement sur des crêpes, dans du fromage blanc, du riz au lait, des pommes au four ou simplement sur du pain.

C'est un sucre roux, mélange de sucre et de mélasse, granuleux aux reflets dorés. Fabriquée à partir de la betterave sucrière, elle est obtenue par la cristallisation d’un mélange de divers sirops. Ce produit, qui répond en Belgique à l'appellation cassonade, ressemble à la vergeoise disponible en France.

Histoire[modifier | modifier le code]

Elle a été inventée par Charles Graeffe, qui a lancée sa raffinerie en 1859[2]. En 1929, l’entreprise familiale Raffinerie Graeffe, à Bruxelles, en Belgique, devient une société anonyme. En 1953[3] (ou en 1962[2]), l’entreprise est achetée par la Raffinerie Tirlemontoise[3]. La production est alors transférée à Tirlemont, où elle s'effectue toujours selon le procédé traditionnel. En France, la cassonade Graeffe est commercialisée sous le nom de « Sucre roux Graeffe ».

L'emballage de cassonade Graeffe, un sachet de papier en plusieurs épaisseurs, montre un enfant mangeant une tartine avec de la cassonade. Plusieurs fois, les médias belges ont cherché l'enfant figurant sur cet emballage[4].

L'emballage mentionne le texte suivant : « La texture particulière de ce sucre est le fruit d'un savoir-faire et d'une tradition bien de chez nous, longue de 150 ans. Cette cassonade est extraite de la betterave sucrière. Elle vous séduira par sa saveur, son moelleux et sa tendre couleur blonde. Son goût authentique est idéal dans le yaourt, le fromage blanc, le riz au lait, les pommes au four, sur les crêpes et même sur les tartines. Pour qu'elle reste plus longtemps moelleuse, gardez-la paquet bien fermé dans un endroit qui ne soit pas trop sec. »

Données nutritionnelles[modifier | modifier le code]

Les données nutritionnelles (par 100 g) mentionnées sur le paquet (2012) sont :

  • Valeur énergétique : 1637 kJ - 385 kcal
  • Protéines : 1,9 g
  • Glucides : 94,4 g (dont sucre : 94 g)
  • Lipides : 0 g
  • Fibres alimentaires : 0,2 g
  • Sodium : 66 mg
  • Potassium : 526 mg

Comme tous les sucres solides, la cassonade Graeffe est dispensée d'étiquetage d'une date de péremption par les législations belge et européenne.

Le produit est disponible en paquets de 1 kg et de 500 g.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le mot cassonade vient de l’ancien vocable casson utilisé au XVIe siècle pour désigner du sucre brut ou granuleux. En Belgique, il désigne la vergeoise.
  2. a et b Graeffe, raffinerie, dans : Dictionnaire d'Histoire de Bruxelles, Collection Dictionnaires, Éditions Prosopon Bruxelles, 2013, pp. 529.
  3. a et b Sylvie Lausberg, « C'était au temps au Bruxelles inventait (XI): la raffinerie Graeffe Des plants de betterave et de canne à sucre au Plan K... Un procédé belge révolutionnaire », sur lesoir.be, Le Soir, (consulté le 23 mars 2020)
  4. Recherche dans De Laatste Show (nl)

Liens externes[modifier | modifier le code]