Carole Fives

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Carole Fives
Description de cette image, également commentée ci-après
Carole Fives, en 2018
Naissance (47 ans)
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres

Carole Fives, née le dans le Pas-de-Calais est une femme de lettres française[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Après une licence de philosophie et une maîtrise d'arts plastiques, Carole Fives entre à l'école des beaux-arts de Paris où elle obtient le diplôme national supérieur d'expression plastique (DNSEP). Artiste plasticienne et vidéaste, elle écrit d'abord dans le cadre de performances sonores. Un premier recueil de nouvelles est publié en 2010, "Quand nous serons heureux", qui est récompensé par le prix Technikart, présidé cette année-là par Alain Mabanckou. Elle est aussi auteur d'albums et de romans jeunesse notamment à l'École des Loisirs et chez Hélium[2]. Elle travaille régulièrement avec les dessinatrices Dorothée de Monfreid et Séverine Assous. Après avoir vécu à Lille, elle s'est installée récemment à Lyon.

Œuvres de littérature générale[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

  • Que nos vies aient l'air d'un film parfait, Le Passage, 2012
    Prix du premier roman francophone, Festival Scrittorincittà, Italie. Prix l'Usage du monde 2012. Réédition Seuil, 2014
  • C'est dimanche et je n'y suis pour rien, L'Arbalète/Gallimard, 2015
    Prix Vivre Lire, Val d'Isère - Réédition Gallimard, coll. « Folio »
  • Camille Claudel, La vie jeune, Invenit, 2015
  • Une femme au téléphone, L'Arbalète/Gallimard, 2017[3],[4] Réédition Gallimard, coll. "Folio" - Finaliste du Prix RTL Lire[5]

Traduit en allemand sous le titre Eine Frau am Telefon, par Anne Braun

  • Tenir jusqu’à l’aube, L'arbalète/Gallimard, 2018

Ce roman a été sélectionné, à la rentrée 2018, pour plusieurs prix notamment le prix du roman Fnac[6], le prix Landerneau, le prix Wepler et le prix Médicis.[7]

Il a reçu un accueil critique globalement positif[8],[9],[10],[11].


Nouvelles[modifier | modifier le code]

Essai[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

  • 2018: Prix Médicis pour Tenir jusqu'à l'aube
  • 2018: Prix Wepler pour Tenir jusqu'à l'aube


Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Fives, Carole (1971-....), « BnF Catalogue général », sur catalogue.bnf.fr (consulté le 24 février 2018)
  2. « Carol Fives », sur helium-editions.fr (consulté le 13 mars 2019)
  3. Christine Ferniot, « Roman - Une femme au téléphone - Carole Fives », sur Télérama,
  4. « Dialogues de sourdes entre une mère et sa fille sous la plume de Carol Fives », sur lexpress.fr, (consulté le 13 mars 2019)
  5. « Une femme au téléphone fait partie des 5 finalistes du Grand prix RTL Lire », (consulté le 13 mars 2019)
  6. « Prix du roman Fnac », sur Fnac.com (consulté le 13 mars 2019)
  7. « "Tenir jusqu'à l'aube", roman féministe sur la chute sociale d'une mère », sur rts.ch, (consulté le 13 mars 2019)
  8. « La quadrature du cercle maternelle selon Carol Fives », sur lemonde.fr, (consulté le 13 mars 2019)
  9. « Tenir jusqu'à l'aube Carol Fives », sur la-croix.com, (consulté le 13 mars 2019)
  10. « Rentrée littéraire, ces trois romans vont vous clouer sur place », sur leparisien.fr, (consulté le 13 mars 2019)
  11. « Tenir jusqu'à l'aube », sur bibliosurf.com,